logo Le moteur de recherche de la télé

Par amour des Pyrénées

Faut pas rêver


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 21h05 sur France 3

capture
– Ce coureur est très stylisé. Il est en danseuse, il a la bouche grande ouverte. Il est au paroxysme de l'effort. Ça symbolise la souffrance. Quand on monte un col, qu'on soit amateur ou professionnel, on puise vraiment dans le mental pour s'arracher sur les pentes à plus de 10 %.
– 1erjuin. C'est le grand jour. Fanfare. 2 000 cyclistes ont répondu à l'appel du Géant. Il y a même d'anciens champions. La journée s'annonce exceptionnelle. Au menu, sport et bonne humeur. Certains ont même traversé l'Atlantique pour l'occasion. Les Roses du Québec arrivent du Canada. Femmes actives ou mères au foyer, elles veulent essayer de monterjusqu'au Tourmalet.
– Ça va être une grande émotion tout au long de la montée et au sommet.
– Ça sera dur, mais on est prêtes.
capture
– La raison d'être des Roses du Québec est le dépassement de soi.
– Je veux savourer chaque moment de cette montée. C'est comme ça qu'on peut réaliser un défi dans la vie. C'est de faire le chemin qui est intéressant. Rendu au sommet, c'est la fête, mais le chemin est d'autant plus important.
– Christophe et son vélo 1910 a poussé le détailjusqu'à s'habiller comme les premiers héros du tour. Lui aussi est un peu stressé.
– En voyant tous ces cyclistes, on se dit: "On est au pied du mur. "Il va falloir le monter." Mais il fait beau, il y a du monde. Ça va être sympa.
– Le Géant va ouvrir le chemin jusqu'au Tourmalet dans une ambiance bon enfant. Au menu : 23 kilomètres d'ascension. C'est parti pour la grande aventure et de longs moments de souffrance.
– Les dieux sont avec nous, il y a du vent dans le dos. nous avantager. Par contre, il fait chaud !
– Il est 9 heures. Le mercure affiche déjà 28 degrés. Heureusement, la montée du Géant, c'est tout sauf une course. Chacun son rythme. L'ascension commence par un faux plat suivi d'une montée redoutable dans la forêt, vers la station de La Mongie. Les premières Roses semblent ne pas trop souffrir.
– Ça roule ! Ça roule ! Ça va bien. On pense aux pionniers qui ont grimpé. On pense au dépassement de soi. On pense qu'on est des "coureuses" du Tour de France.
capture