logo Le moteur de recherche de la télé

Par amour des Pyrénées

Faut pas rêver


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 21h05 sur France 3

capture
– On va peut-être juste se rapprocher des arbres.
– Oui, oui.
– On va être bien. Pas de lumière directe. Impeccable.
– Le pic organise le paysage. Il est au beau milieu.
– Ce qui va être bien, c'est qu'on est juste en fin d'après-midi et dans une demi-heure, le croissant de Lune va passer juste derrière l'observatoire.
– Le prochain objectif de Nicolas, sans doute celui qui lui tient le plus à coeur, c'est le classement du pic du Midi et de son ciel au patrimoine mondial.
– Ce qui m'anime c'est qu'à travers ces projets, je fais ma part. Lutter contre la pollution lumineuse, contribuer à faire du pic du Midi un patrimoine à l'Unesco, j'aurais l'impression de faire partie de ce territoire extrêmement riche, et d'avoir fait ma part pour la suite. C'est vraiment ça qui m'anime.
capture
– On va faire une séquence pour montrer le phénomène.
– En attendant, comme une promesse pour l'avenir, ce soir, le ciel pyrénéen nous offre le plus beau cadeau de l'hiver. Un coucher de Lune sur le pic du Midi.
– Ces cimes, on pourrait passer des heures à les contempler. Pourtant ici, ils sont nombreux à vouloir les conquérir. Les Pyrénées sont le terrain de jeu favori de nombreux sportifs de haut niveau, comme Pierre, Paul, Aristide, Oscar et Michaël. Ils s'y retrouvent chaque mois pour réaliser des exploits. Aujourd'hui, le rendez-vous est fixé à près de 2 000 mètres. Il faut 2 h de marche. Je n'ai jamais fait de ski de randonnée. Heureusement, Guillaume est là pour ouvrir la voie. C'est raide.
– Appuie bien tes talons. C'est important.
– En fait, où est-ce qu'on a rendez-vous ?
– Tu vois le couloir tout à droite ?
– Tout là-haut ?
– On va monter ce couloir qui fait une virgule.
– Je vous raconte pas, c'est raide comme ça !
– Ça te stresse ?
– Non, je trouve ça très beau.
– C'est beau. Tu verras, quand tu es dans l'ambiance, tu ne penses plus à la hauteur.
– Portés par la beauté des lieux.
– L'ascension qui nous attend est l'un des grands classiques de Cambre d'Aze. C'est le couloir du vermicelle. Pour rejoindre le sommet, il va nous falloir encore parcourir 2 kilomètres vertigineux.
capture