logo Le moteur de recherche de la télé

La grande librairie


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 20h50 sur France 5

capture
– Vous êtes la directrice de la Maison de Solenn, la maison des adolescents de l'hôpital Cochin, à Paris. Vous avez codirigé un livre sur le traumatisme des enfants. Et votre dernier ouvrage s'appelle "Bien-être et santé des jeunes". A vos côtés, Pierre Verdrager. Vous êtes sociologue. On pourrait ajouter "historien". C'est comme ça que que j'ai lu "L'enfant interdit, comment la pédophilie est devenue scandaleuse". Il est paru ily a quelques années, mais il est tout à fait d'actualité. Vous revenez sur le mouvement de légitimation de la pédophilie. Mouvement qui a eu lieu dans certains milieux dans les années 70-80. Le contexte de l'époque suffit-il à expliquer ces agissements? Vous nous le direz. vous avez été président du tribunal pour enfants de Bobigny. Vous avez publié, ily a 2 ans, "Rendre justice aux enfants".
Vous venez de publier: "Les droits de l'enfant pour les nuls". Dans les nombreux cas que vous avez traités, vous n'avez cessé de questionner les droits de l'enfant. Que dit la loi, que fait la justice? Nous y reviendrons avec vous dans un instant. Essayons de comprendre. Comprendre, ce n'est pas excuser, mais c'est indispensable si on veut faire avancer les choses et ne pas se contenter du tribunal de l'opinion qui se déchaîne et confond énormément de choses en préférant le lynchage à la vérité. Comprendre comment cela a été possible et peut-être aussi ce qu'on peut faire désormais, grâce à ce livre, pour que les choses changent. Pierre Verdrager, dans votre livre paru en 2013, vous décrivez la transformation socio-historique qui a eu lieu au cours des 40 dernières années. Comment des comportements pédophiles ont-ils pu être reconnus comme légitimes par une partie de la population, en l'occurrence par l'élite intellectuelle? Et ensuite, dénoncés comme des crimes sexuels? Que s'est-il passé?
capture
– P.Verdrager: C'est une vaste question. Ily a d'abord le processus de légitimation qui a existé dans ces années-là.
– François Busnel : Et de valorisation. Ce sont 2 choses différentes.
capture