logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 20h00 sur France 2

capture
– Cela pourrait changer, selon le Premier ministre. Mais selon quelles modalités? C'est l'enjeu des négociations en cours. Les couvreurs passent leurs journées sur les toits. Leur profession pourrait aussi être reconnue comme pénible. Jon Kuoy, 51 ans, exerce cette activité depuis 30 ans.
– Ily a de l'usure qui se fait tous les jours. Malheureusement, à 50 ans, un couvreur est pratiquement usé par l'arthrose et tout ce qui découle des portés, des poids, le fait d'être en équilibre...
capture
– Ces nouveaux métiers seraient définis avec les syndicats pour chaque secteur d'activité. L'enjeu est important. Dans le cadre de la réforme des retraites, ces personnes pourraient partir plus tôt, à 60 ans au lieu de 62 ans. Quels seraient les critères? Jusqu'ici, il en existe 6 pour la pénibilité, notamment le travail de nuit ou en milieu bruyant. Pour les nouveaux métiers à définir, les syndicats réclament la prise en compte d'autres critères mis de côté ilya 3 ans: les postures pénibles, les charges lourdes, les vibrations et les risques chimiques.
– Jusqu'à présent, ily a un refus du gouvernement, qui ne voulait pas réintégrer ces 4 critères Il y a aussi le patronat, qui n'est pas du tout enclin à revisiter ces 4 critères.
– Un élément pourrait vaincre les réticences du patronat: l'Etat, via le futur régime de retraite, pourrait financer ces départs anticipés.
– A_-S_Lapix: Voilà ce que l'on peut dire sur la réforme des retraites et la mobilisation qu'elle suscite. Une enquête préliminaire a été ouverte sur le croche-pied fait par un policier à unejeune femme lors de la manifestation toulousaine contre la réforme des retraites, le 9 janvier, une enquête pour violence par personne dépositaire de l'autorité publique.
Selon nos informations, l'auteur du croche-pied a été identifié. Le taux du livret A à partir du 1er février. C'est ce qu'annonce B_Le Maire dans une interview au Parisien. Le taux était gelé depuis 2015. Les taux bas ont poussé de nombreux Français à s'endetter pour acheter leur logement. Les banques auraient-elles été trop généreuses ou imprudentes?
capture