logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 19h00 sur France 5

capture
– Elle a imposé ses règles Quand Nathalie parle des lettres d'avertissement qu'elle a reçues, je pense qu'elle n'en avait rien à faire.
– A.-E.Lemoine: C'est une décision administrative et politique?
– Nathalie Schuck : Politique, fatalement.
J.-Y.Le Drian tamponne la chose. Ça ne peut pas se faire sans l'aval d'E.Macron. C'est aussi politique. Les ambitions de S.Royal au sein de la Macronie font rigoler. Un conseiller me disait qu'elle s'était branchée toute seule sur la machine à oxygène.
capture
– A.-E.Lemoine: Selon un conseiller ministériel, le problème avec S.Royal, c'est que c'est "une femme que tu invites chez toi mais qui va critiquer ce qu'ily a dans l'assiette." La mayonnaise avait pris tout de suite avec E.Macron au début, pourtant.
– Nathalie Schuck : Oui. Je pense qu'elle se retrouvait en E.Macron. Ils occupaient le même créneau politique, le centre-droit. Elle se retrouvait un peu en lui. Maintenant, elle s'est un peu mélenchonisée. Elle a vu qu'ily avait un créneau à prendre à gauche. Ily a eu une rupture entre eux. Elle attendait quelque chose. Lui, il fait un acte d'autorité, comme il l'a fait avec le général de Villiers. Il ne pouvait pas laisser prospérer cette perturbation en permanence. C'était des insultes quotidiennes.
– Quand on est nommé à des postes aussi importants, un devoir de réserve s'impose.
– Soit elle est dans la critique du gouvernement et elle l'est massivement, sur les retraites ou sur l'écologie, soit elle est dans l'action. On aimerait bien la voir dans l'action sur les pôles.
– Ce n'est pas possible de vouloir s'exprimer comme femme politique. Elle peut le faire, mais elle ne peut pas le faire si elle est ambassadrice.
– Bien sûr qu'ily a un droit de réserve. Je ne pense pas que les pôles ont été sa boussole. Sa boussole, ça a toujours été elle-même.
capture