logo Le moteur de recherche de la télé

Questions pour un champion


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 18h00 sur France 3

capture
– Changer les hommes, changer les coeurs avec des bouquets de fleurs La guerre au vent, l'amour devant grâce à des fleurs des champs. Changer les...Changer les coeurs avec des bouquets de fleurs Belle-Ile-en-Mer, Marie-Galante, Saint-Vincent, loin Singapour Seymour, Ceylan. Jeanne, si la vie est un rêve que l'amour m'enlève tout contre vous, Jeanne au bois dormant Vous prendriez ma vie Je prendrais votre main, nous irions dans un lit comme des amants Pécher, pêcher... et si c'est faire des péchés avoir le coeur empêché Faire mal Pêcher, là-bas, ce n'est que pêcher le vent les poissons moqueurs...
– Bonsoir, les amis. On vient jouer de toute la France dans notre "Questions pour un champion". C'est ça qui est sympa. Hier soir, c'est la Corse qui était à l'honneur. C'est la Corse qui a gagné avec Geneviève, notre nouvelle championne. Comment ça va, Geneviève? Félicitations encore. Hier, on a parlé de plein de choses. Mais on n'a pas parlé de l'essentiel, de l'une de vos passions: les chevaux. Depuis toujours.
– Et vous faites de la compétition particulière. Vous nous rappelez le concept?
capture
– Le concept est de partir sur des épreuves qui vont de 20 km quand on débute jusqu'à 160.
– Sacrée compétition. Vous avez évolué à un sacré niveau.
– J'ai eu la chance d'avoir un cheval extraordinaire, il s'appelait AIl Music. Il m'a permis de remporter 2 épreuves internationales.
– Félicitations. On a une championne avec nous. et une championne d'équitation. Geneviève, bonne chance pour cette 2e partie. Avec elle, 3 nouveaux candidats ce soir. On va jouer avec Alain de Haute-Garonne. Avec Marie-Victoire, la Parisienne de l'étape. Et Mathieu de Bordeaux. C'est très curieux. C'est la 2e Marie-Victoire que je rencontre dans ma vie, on va en parler dans un instant car l'histoire est assez étonnante. Bonsoir Alain. Comment ça va?
– Votre métier est aussi étonnant. Il fait un peu rêver. Pour les jeunes qui nous regardent et qui se demandent ce qu'ils pourraient faire plus tard. Ingénieur électronique dans le spatial. Waouh. Que faites-vous?
– J'ai la chance de travailler dans l'agence française de l'espace, le CNES. Je travaille sur les caméras des satellites qui font des photos de la Terre, les mesures du temps, les prévisions de la météo, si elles sont si bonnes aujourd'hui, c'est un peu grâce à nous.
capture