logo Le moteur de recherche de la télé

C à dire ?!


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 17h30 sur France 5

capture
– Dans mon mandat, c'était récurrent que les administrés viennent toquer à ma porte pour un conflit de voisinage. Etre maire d'une petite commune... Il n'y a pas de frontière pour venir vous déranger.
– Mélanie Taravant : Les administrés, c'est une vraie question. Vous avez noté de plus en plus de citadins qui viennent s'installer chez vous. Ce n'est pas toujours facile
– P.-E.Bégny: Non.
Saâcy-sur-Marne Vous avez ce qu'on appelle les néoruraux. Ce sont des personnes qui viennent à la campagne pour avoir les avantages de la campagne, mais ils veulent aussi les avantages de la ville. Ils veulent une station de métro. j'exagère à peine. Vous avez une demande très forte de cette nouvelle population. L'équation est difficile à tenir. Dans une petite commune comme la mienne, vous ne pouvez pas apporter des services dignes d'une grande ville.
capture
– Mélanie Taravant : Dans votre livre, on vous suit du matin au soir. Vous êtes par monts et par vaux. Vous dites que les gens surestiment la fonction. Ça se traduit comment?
– P.-E.Bégny: Par des demandes saugrenues. Je leur dis que je ne suis pas président de la République. Je ne suis pas non plus un baron local. Beaucoup de gens imaginent que le maire est responsable de tout, a la mainmise sur tout. On retire de plus en plus de prérogatives aux maires. Etre maire, c'est beaucoup plus de responsabilités et moins de pouvoir.
– Mélanie Taravant : Une loi vient pourtant d'être adoptée pour revaloriser votre rôle. Je pense notamment à une meilleure indemnité, Ça va dans le bon sens?
– P.-E.Bégny: C'est la loi engagement proximité. C'est une bonne première marche. S.Lecornu le disait. On estompe les urticants, dans cette loi, mais il faut aller plus loin. Je dis à l'Etat de nous écouter. Il faut lancer un véritable plan MarshaIl pour les élus locaux. Nous en avons besoin.
– Mélanie Taravant : Vous voulez convaincre les jeunes maires.
– P.-E.Bégny: Oui. En France, on veut renouveler les générations, avoir des jeunes qui s'engagent, mais pour les maires ruraux, les conditions ne sont pas compatibles avec le fait d'être jeune.
capture