logo Le moteur de recherche de la télé

Allô, docteurs !


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 14h35 sur France 5

capture
– Comme ily a une formation de 6 semaines à l'hôpital, à la longue, on prend l'habitude.
– Après 3 ans de dialyse à domicile, Odile a trouvé de petites astuces.
– C'est simple.
– Une fois que la machine est montée, Odile se prépare à se piquer. Lors du stage à l'hôpital, elle a aussi appris les règles d'hygiène. Elle réalise la piqûre dans une fistule. Une aiguille fait sortir le sang qui va être nettoyé. De l'autre côté, le sang retourne dans le corps. Elle ne sent pas trop la douleur grâce à un patch anesthésiant.
– La question, c'est la ponction. C'est ce que les patients appréhendent. Ça va tout seul. On prend l'habitude. Je déclampe.
– C'est parti pour 2 heures de dialyse. Pendant que la machine fait son travail, Odile prend le temps de regarder un film ou une série. Elle répond à ses mails ou joue un jeu. Pour elle, la dialyse à domicile représente un gain de temps sur sa vie quotidienne.
capture
– Je me suis mise à la dialyse à domicile pour avoir plus de liberté. Plus aucune contrainte horaire. J'ai pris la dialyse à domicile parce que je voulais être autonome.
– Outre le confort, Odile se sent plus en forme.
– Je ne ressens pas la fatigue. C'est l'avantage de faire une épuration tous les jours. Une fois qu'on a commencé, on n'a pas envie de revenir en arrière.
– Entre la préparation et le démontage de la machine, la séance dure environ 3 heures. Pour vérifier que tout va bien, Odile se rend une fois par mois à l'hôpital pour faire le point avec les médecins.
– M.Carrère d'Encausse: Si ce type de dialyse vous intéresse, vous pouvez contacter des associations ou des groupes de patients. Vous avez continué cette dialyse pendant des années. Vous avez eu la chance qu'un centre de dialyse de nuit ouvre à Rennes.
– F.Huré: Oui. C'est comme un hôtel-dialyse. Ily a 19 chambres individuelles. On installe sa propre machine. Une fois branché à la machine, on est dans un lit. On dort pendant 8 heures.
– M.Carrère d'Encausse: Vous dormez vraiment? La seule contrainte, c'est de dormir. Le patient s'y habitue. A ma connaissance, aucun patient n'arrête ce traitement parce qu'il n'arrive pas à dormir. La séance est plus longue, évidemment. Elle est aussi plus douce. La machine tourne plus lentement. Ily a de multiples avantages. retrouvé votre énergie. Surtout, je peux aller travailler et vivre le jour.
– M.Carrère d'Encausse: Vous faites l'ultra-trail de La Réunion?
– M.Carrère d'Encausse: Une bricole!
– F.Huré: C'est pour montrer que je peux travailler et vivre avec mes passions. Je peux même partir en vacances. Je fais ma dialyse sur le lieu de vacances. participé à un film. ne vous empêche pas de vivre.
– F.Huré: Voilà.
– Pierre Charlier : Question.
capture