logo Le moteur de recherche de la télé

Allô, docteurs !


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 14h35 sur France 5

capture
–  Pr G.Choukroun: Exactement, en début de séance. Fabrice nous dira ce qu'il fait.
– M.Carrère d'Encausse: 2 carrés de chocolat?
– Pr G.Choukroun: Les 2 premières heures, les patients prennent du chocolat, des aliments qu'ils n'ont pas le droit de prendre habituellement.
– F.Huré: Je suis en dialyse de nuit. Avant, c'était folklo. C'était ily a 20 ans. Certains patients prenaient un demi-verre de whisky, une boîte de cassoulet, des gâteaux apéros. C'est assez nocif, les gâteaux apéros.
capture
– M.Carrère d'Encausse: Chacun y va de sa recette. Question. On va commencer par l'hémodialyse.
– Pierre Charlier : C'est la technique de dialyse la plus répandue en France. C'est souvent fait en hôpital, dans des centres de dialyse. Un rein artificiel remplace le rein malade. En principe, le bras du patient est relié à un appareil de dialyse. Le sang est débarrassé des toxines, comme l'urée ou le potassium. Une fois épuré, le sang est réinjecté au fur et à mesure. Il faut compter plusieurs heures pour chaque dialyse. Ce traitement est très lourd. Il faut compter 3 à 4 heures de dialyse 3 fois par semaine. La dialyse péritonéale est souvent faite à domicile. Le sang est purifié à l'intérieur du corps. Le filtre, c'est le péritoine. Un liquide vert est injecté. Il capte les toxines et les déchets du sang que les reins ne sont plus capables d'éliminer. Ensuite, c'est drainé hors du corps.
– M.Carrère d'Encausse: Vous avez choisi une autre technique. Qui choisit, le médecin ou le patient?
– Pr G.Choukroun: Normalement, c'est le patient, après information par les infirmiers ou le médecin. On laisse la liberté au patient. On oriente un peu en fonction du type de patient, des comorbidités. La dialyse péritonéale Ily a une formation proposée aux patients. En France, chez les patients qui ne peuvent pas se gérer tout seuls, on peut faire passer une infirmière. Cela permet de proposer cette technique à plus de patients.
– M.Carrère d'Encausse: Question.
– Pr G.Choukroun: Pour?
– Pierre Charlier : La dialyse.
– Pr G.Choukroun: Je ne pense pas. La dialyse péritonéale existe depuis des années, mais la voie transpéritonéale, non.
capture