logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– J'étais en dessous. C'était très méprisant. C'était quand même 50 fois par soirée. Au bout d'un moment, j'ai dit: "Je vais dépenser mon argent." J'ai fait le festival du rire de Marrakech, le Festival de Cannes... Je me suis dit: "Ça m'a apporté des paillettes aux yeux des gens, autant que j'en profite_"
– Félix Bollaert : Et vous avez réussi car vous êtes comédienne et vous en vivez. La boucle est bien bouclée.
– Nadège Lacroix : Ily a eu des hauts et des bas.
– Damien Jouillerot : Et pourquoi tu as décidé de refaire de la téléréalité?
– Nadège Lacroix : Parce que tout le monde me disait qu'à ma place, "Tu es bête car maintenant, tu travailles de nouveau dans un bar.
Tu peux faire mieux que ça." On me disait de faire "Les Anges de la téléréalité"_ Je me suis demandé ce que je devais faire. Pour la comédie, le téléphone ne sonnait plus. Au final, je n'ai toujours été qu'une comédienne "commerciale". On savait que j'avais des followers. Je me suis dit: "Allons refaire quelques followers, allons refaire une aventure. Après, je pourrai faire revivre mon rêve_" C'est exactement ce qui s'est passé. d'un coup. Le téléphone sonnait vachement dans ce domaine. C'est toujours ce pour quoi on a le moins envie que ça sonne.
capture
– Félix Bollaert : Aujourd'hui, vous êtes au théâtre.
– Nadège Lacroix : Oui. Dans une pièce qui s'appelle "Ciel ma belle-mère!"_ Je joue avec 7 comédiens. On joue une pièce de Feydeau, "Le Mariage de Barillon", qui a été réadaptée_ On joue 6 fois par semaine. Je suis la plus heureuse des femmes. Beaucoup de gens viennent nous voir tous les soirs.
– Félix Bollaert : Finalement, vous avez atteint votre but et réalisé le rêve de votre maman. Elle doit être fière.
– Nadège Lacroix : Elle aurait préféré que je sois à la télé plutôt qu'au théâtre, mais moi, ça me va très bien.
– Félix Bollaert : Merci à tous d'être venus.
– Angélina: Tu as été dans une aventure superbe avec que des belles choses et, d'un coup, tout s'arrête. La semaine prochaine, il n'y a plus d'émission. C'est comme si ça s'arrêtait C'était un peu pareil à "The Voice Kids"_
– Damien Jouillerot : Ily a un microcosme. Sur un tournage, c'est pareil. Des fois, tu es un mois et demi avec des personnes. Les émotions sont beaucoup plus fortes et ça s'arrête. Tu as une petite semaine de déprime.
– Félix Bollaert : Et après, on vous prend en charge, on vient vous chercher, on vous dit l'heure à laquelle il faut manger et d'un coup, on revient à la vraie vie.
– Damien Jouillerot : Tu rentres chez toi, tu appelles le régisseur en lui demandant de te faire un café, mais il n'habite pas chez toi.
– Félix Bollaert : Merci infiniment à tous d'avoir partagé vos expériences. Merci, Laurent, de nous avoir accompagnés. On se retrouve demain sur France 2. Belaprès-midi. Je vous embrasse fort.
capture