logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– C'est plus sain, je trouve.
– Félix Bollaert : C'était ce que vous étiez. C'est votre visage, vos réactions, votre humour. C'est très violent.
– Nadège Lacroix : Et il faut comprendre qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Moi, ça ne me dérange pas. Tant que mère est fière de moi... C'est elle qui voulait que je fasse la télé.
capture
– Félix Bollaert : Pourquoi elle voulait que vous fassiez de la télé?
– Nadège Lacroix : Ma maman voulait être Clodette. C'était son objectif principal dans la vie. De toute façon, je sais qu'elle me regarde. Elle adore votre mission. Elle voulait faire ça. C_François est décédé quand elle avait 16 ans.
– Félix Bollaert : Et donc, elle l'a vécu à travers vous.
– Nadège Lacroix : A 13 ans, elle m'a fait signer avec une agence de mannequins. Mais j'étais très rebelle. "Les haricots verts, comment te dire___" Elle m'a tout le temps amenée à faire des castings, des choses médiatisées. C'était son rêve.
– Félix Bollaert : Et vous êtes devenue accro à cette médiatisation? Est-ce qu'après "Secret Story", vous aviez pris de l'argent et vous ne vous êtes pas demandé: "Et si je reprenais ma vie?"
– Nadège Lacroix :Justement, c'est ce que j'ai essayé de faire. J'étais au Cours Florent avant. Mon but, c'était d'être comédienne. Je trouve ça génial. Ça me fait rêver, l'histoire de Damien.
Si quelqu'un me voit, appelez-moi. C'est mon rêve à moi. Le fait d'être connue, c'est celui de ma maman. Je reprends mes petites affaires, je retourne chez moi à Genève. C'était une belle expérience, vraiment cool. J'arrive, je vais travailler... J'avais plein de sous sur mon compte en banque, c'était très bien. Je vais travailler carj'ai cette culture du travail. Pour moi, c'est normal. C'est du développement personnel. On me propose un poste sympa dans un petit bar très hype, très sympathique. J'y vais, je fais la relation publique, j'appelle... Et là, des enfants de 18 ans... J'étais connue à 25 ans. Là, j'ai déjà 28 ans. Des gamins de 10 ans de moins que moi viennent me voir et me disent: "C'est dommage! Tu avais tellement bien commencé!" Ils me disent qu'à ma place, ils auraient fait ci ou ça.
capture