logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Ensuite, j'ai eu une 2e médiatisation, plus négative.
– Félix Bollaert : La première, c'était "Secret Story". La 2e, c'était quoi?
– Nadège Lacroix : "Les Anges". J'ai eu cette médiatisation de beaucoup d'amour intrusif et, ensuite, de quelque chose de plus négatif.
capture
– Félix Bollaert : Je voudrais qu'on revienne sur la sortie de "Secret Story". Pour l'avoir vécu il y a des années en tant quejournaliste, c'était d'une violence inouïe. Vous sortez d'un endroit où vous êtes préservée. Vous ne voyez personne. Quand vous sortez, vous vous prenez la violence de centaines de personnes qui vous ont observée vivre pendant des mois. Les portes s'ouvrent, et paf... On a quelques images. Vous allez me raconter comment vous avez vécu cette sortie.
– Moi, c'est Nadège. Tout au long de mon aventure, j'ai été franche. Il ne me manque que la victoire pour être comblée. Oui!
– Le public a donc choisi le vainqueur de "Secret Story" Mesdames et messieurs, Nadège!
– Félix Bollaert : Sauf que là... Vous gagnez, vous êtes contente car il y a beaucoup de choses en jeu. Mais derrière, j'imagine qu'on vous propulse au milieu de cette foule. Ça doit être impressionnant.
– Nadège Lacroix : Sincèrement, le jour de la finale, on n'était plus que 4 sans caméra. C'était toujours diffusé 24 heures plus tard. J'étais dans la maison avec le producteur. Je lui ai dit que je ne voulais pas sortir. J'avais peur. Il me disait: "Mais non, ça sera merveilleux! Ne t'inquiète pas!" Je m'étais habituée. Ce qui était perturbant, c'est qu'on a une vie avant. J'étais serveuse en boîte de nuit. Je faisais le Cours Florent à Paris. Je prenais le TGV 7 fois par semaine. J'avais une vie à 200 à l'heure et une liberté dingue. D'un coup, je me réadapte à cette grande maison de papier où on est tous ensemble. C'est sympa parce qu'on a des missions. Il y a pas mal de trucs assez sympas. J'ai rencontré ma meilleure amie d'amour qui est toujours ma meilleure amie. On sort de là. Je suis très émue...
– Félix Bollaert : C'est touchant, ne vous inquiétez pas.
capture