logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Moi-même, je n'allais pas bien. Si je ne vais pas bien, mon métier ne peut pas aller bien. Je ne peux pas lui donner tout ce quej'aimerais_ J'étais déjà papa. Du coup, j'avais envie de concentrer ma vie sur mon fils et pas sur ma carrière. J'avais mon épouse... Surtout, le théâtre est arrivé à ce moment-là. Beaucoup de comédiens vont dire: "J'ai fait du théâtre parce que j'avais envie de changer." Mais souvent, quand l'image s'arrête, le théâtre vient à toi. Il faut le prendre comme ça. Moi, j'adore le théâtre. C'est un spectacle vivant. C'est une espèce de one shot quej'aime énormément. J'ai fait beaucoup de théâtre et, après, j'ai eu une période où je ne travaillais plus. Je ne pouvais pas faire autre chose parce que je n'en avais pas envie.
Je suis fait pour être artiste. Je n'avais pas envie d'être autre chose qu'artiste_ Même serveur... J'aurais fait 10 minutes, Ça aurait été un enfer. J'ai revendu mon appartement etj'ai décidé de voyager avec mon fils et ma femme. On en a profité. Vers 25 ans, c'est revenu, tranquillement. J'ai quand même fait beaucoup de théâtre. Je me suis remis à dessiner. Un jour, ma psy m'a dit: "Vous avez autre chose dans la vie?" Je lui ai dit: "Ily a longtemps, je dessinais. C'était ma 1re passion." Elle m'a suggéré de retourner vers le dessin. Elle m'a fait prendre conscience que le cinéma, que je considérais comme ma femme, devait devenir une ex. A ce moment-là, on ne s'aimait plus, on ne pouvait pas s'aimer. En fait, c'est vrai. Au moment où je me suis remis au dessin, le cinéma est revenu à moi.
capture
– Félix Bollaert : De quelle manière?
– Damien Jouillerot : Par un tournage de série, "No Limit", produite par L_Besson_ Je suis allé au casting. A la différence des autres, j'y suis allé sans me dire que je voulais ce travail carj'avais besoin de bouffer. J'y suis allé en me disant "cool, c'est un casting, le rôle a l'air sympa" et pas "j'ai envie d'avoir le cachet derrière".
capture