logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h55 sur France 2

capture
– Même si on se fait attaquer, il ne faut pas répondre. Ça blesse et après, c'est l'escalade à tout et n'importe quoi.
– Félix Bollaert : Les autres viennent se mêler à la conversation...
– Dr L_Karila: C'est forcément la personne exposée qui a tort car elle n'a pas à être exposée comme ça. Pour les gens, c'est comme ça. Les gens qui sont très exposés sont redevables en permanence aux autres.
– Félix Bollaert : Donc on ne répond pas.
– Dr L_Karila: Jamais aux haters. C'est un exercice compliqué à faire. Après, si ce sont des insultes racistes...
– Félix Bollaert : Mais vraiment la gratuité de l'agression, on ne rentre pas dedans.
capture
– Doushka Esposito : Pour ce qui est de l'agression... Mais à l'inverse, quand c'est de l'amour... On répond quand on est aimé, on ne répond pas quand on est mal aimé...
– Dr L_Karila: Les haters, c'est l'escalade à la défonce, pas celle de drogue, mais la défonce de personnages. Ça part en escalade et des gens viennent se greffer sur les haters, qui ne le sont pas et qui le deviennent...
– Damien Jouillerot : Toi, tu es humain, alors tu vas avoir une tendance à répondre. vous envoient des messages négatifs.
– Doushka Esposito : Ah, je croyais que c'étaient les internautes!
– Dr L_Karila: Genre "t'es moche", "t'es gros", "tu manges trop".
– Félix Bollaert : Si on a la curiosité de voir les comptes de ces gens, en général, ce ne sont que des messages de haine à tout le monde.
– Doushka Esposito : C'est des frustrés de la life! Angélina rit.
– Félix Bollaert : Tu fais attention aux réseaux sociaux, Angélina?
– Angélina: Oui, très attention. Ma maman gère aussi.
– Félix Bollaert : Tu ne vas pas voir ce qu'on dit?
– Angélina: Des fois, je vois des messages méchants, maisje m'en fous. Quand ils viennent devant toi, ils te disent: "Salut, je peux faire un selfie?" Derrière, ils disent...
– Doushka Esposito : C'est une façon d'exister aussi par rapport à la notoriété...
capture