logo Le moteur de recherche de la télé

La belle, la bête et l'entraîneur

Le Renard


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h50 sur France 3

capture
– Je ne l'ai aperçu qu'une fois ou deux. Il ne sortait jamais.
– Pourquoi se cachait-il comme ça ?
– Il était empêtré de sa vie précédente, un mari heureux.
– Donc Lehnhoff vous a parlé de lui. Il n'a rien dit de plus ?
– Je ne voulais pas le savoir. C'était assez douloureux. Tu as vu les relevés téléphoniques de Lehnhoff ?
– Trois numéros à toutes heures du jour et de la nuit. Au nom de Berndorfer.
– Berndorfer serait l'amant?
– Une personne devrait se sentir abandonnée ou du moins se sentir trahie.
– Commissaire Voss ?
capture
– Mme Berndorfer ! Vous faites du sport au milieu de la journée ?
– Oui, ça détend. Ça vous ferait du bien aussi.
– En effet. On peut entrer ?
– Mon mari est absent.
– Non, c'est vous qu'on vient voir.
– Non, je dois me préparer.
– C'est à propos de votre mari et de Bastian Lehnhoff.
– Je n'en parlerai qu'entre quatre yeux. Avez-vous idée de la façon dont nos amis et nos actionnaires réagiraient s'ils apprenaient l'homosexualité de mon époux ?
– Ça ne nous regarde pas. C'est sa vie privée. Mais comme il s'agit du meurtre de Lehnhoff, ça nous regarde.
– Vous pensez que ça peut avoir un lien avec leur liaison ?
– La vie sentimentale de votre mari n'est pas un problème pour vous ?
– Il est évident que ça m'a blessée. Mais ça a aussi éclairci certaines choses.
– Vous le savez depuis quand ?
– On va souvent en Belgique voir la mère de Friedrich. Bastian Lehnhoff était un des rares clients à l'hôtel où nous logions. On a sympathisé. On a fait de la voile ensemble. Un soir, je suis allée Et le lendemain matin, mon mari...est venu me voir. Ce qu'il venait de vivre était sérieux. Le monde s'est écroulé. En même temps, je me méfiais beaucoup de Bastian. Un type sorti de nulle part qui s'est immédiatement laissé entretenir.
– Mais vous l'avez quand même accepté. Une femme telle que vous !
– J'ai appris à le faire. A tout accepter. Friedrich est loyal et discret. Il ne laisse pas planer le doute sur la place que j'ai dans sa vie. Ni dans l'entreprise.
– Vous étes une employée dévouée.
– Je fais ça quand l'entreprise est en ébullition. Après tout, j'y travaille.
capture