logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

– M.Carrère d'Encausse: Bonjour.
– Pierre Charlier : Bonjour.
– M.Carrère d'Encausse: On va parler de la crise qui sévit dans l'hôpital public, notamment en réanimation pédiatrique. Ça peut avoir des conséquences très graves.
– Pierre Charlier : On parlera du cannabis thérapeutique. Son usage se développe. C'est déjà produit au Portugal, pas en France.
– M.Carrère d'Encausse: Dans les chroniques, on va parler des médicaments avec le Pr A.Astier.
– Pr A.Astier: Bonjour et bonne année.
– M.Carrère d'Encausse: On parlera d'un médicament qui a servi pas mal dans des histoires d'empoisonnement.
– Pr A.Astier: L'arsenic. du yoga avec K.Hellebuyck.
– K.Hellebuyck: Bonjour. du matin?
– K.Hellebuyck: Oui. On verra comment garder sa jeunesse et sa vitalité.
– M.Carrère d'Encausse: Formidable!
– Pierre Charlier : Les centenaires sont de plus en plus nombreux en France. On fera la découverte de M.Petitcollin.
– Il n'y a pas de secret. Avec tout ce que j'ai subi... Je ne pensais jamais vivre jusqu'à cet âge. J'en suis la première étonnée. In vivo, on suit la formation de futurs artistes du cirque à Châlons-en-Champagne.
– Pierre Charlier : Dans "Allô docteurs", on parlera de la dialyse. N'hésitez pas à poser toutes vos questions.
– M.Carrère d'Encausse: Nous sommes en direct. Voici le Journal. Plus de 500 patients meurent chaque année faute d'avoir pu bénéficier d'une greffe. Ce chiffre alarmant a été révélé hier par une enquête de France Transplant.
– Pierre Charlier : Le nombre de transplantations d'organes diminue dans l'Hexagone.
– 24 000, c'est le nombre de patients en attente de greffe. Moins de 6000 transplantations sont réalisées chaque année. Dans une grande enquête, France Transplant tente de comprendre les causes de cette pénurie. Première raison: un nombre insuffisant d'organes collectés. Pourtant, la loi prévoit que si une personne n'a pas exprimé clairement son refus de donner ses organes, elle est considérée comme consentante.
– Malheureusement, ily a eu une dérive. Au lieu qu'on demande à la famille si la personne est pour ou contre, on demande à la famille si elle est pour ou contre, elle, la famille.