logo Le moteur de recherche de la télé

Le magazine de la santé


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h40 sur France 5

capture
– C'est une maladie redoutable Transmise par la mouche tsé-tsé. Ça a marché relativement bien. Ily a quand même un effet indésirable majeur. Les médecins coloniaux ont utilisé ça pourjuguler à peu près complètement
– Pierre Charlier : Et dans le cancer?
– Pr A.Astier: C'est un peu différent. A une époque, on utilisait de la liqueur de Fowler. On l'utilisait dans le traitement de cancers. Ça ne marchait pas trop mal, notamment pour la leucémie. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on utilisait une substance qui marchait relativement bien quand ça concernait certains types de leucémie. Les médecins plus modernes ont analysé ce fameux produit traditionnel. Ça contenait de l'arsenic. Un certain nombre de médecins très sinophiles sont allés là-bas. Ils ont ramené cette fameuse potion pour la tester. Des essais cliniques ont été faits. Ça a marché de façon pertinente.
– Pierre Charlier : Et H.de Thé?
capture
– Pr A.Astier: Il a montré l'utilisation particulière de ce médicament. Il a confirmé son action très positive. C'est un produit très simple C'est un réactif de laboratoire. On aurait pu le développer en France. Ça n'a pas été fait. Les Américains ont déposé le brevet. A produire, l'ampoule coûte un euro. Elle est vendue 10 000 euros.
– M.Carrère d'Encausse: On trouve toujours de l'arsenic dans le commerce?
– Pr A.Astier: Normalement, non.
– Pierre Charlier : Vous me faites peur à poser cette question...
– M.Carrère d'Encausse: C'est très utilisé comme taupicide.
– Pr A.Astier: Oui. Normalement, il n'y en a plus. D'un point de vue écologique, c'est un poison important. On le trouve notamment dans les eaux. Ça peut provoquer des intoxications. C'est un poison chronique. Ça peut donner des cancers.
– Pierre Charlier : Et on s'en sert pour conserver les restes biologiques dans les musées.
– Pr A.Astier: Exactement!
capture