logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 13h00 sur France 2

capture
– Obligation de quitter les lieux pour les habitants concernés. Certains ne veulent pas partir. Cette femme a vécu les inondations depuis le 1er étage de sa maison.
– L'eau est arrivée là. Attendez... Non. Elle est arrivée là. On mettait les poubelles ici.
– Cette maison, c'est toute sa vie.
– C'est plein de souvenirs, les réunions de famille... Mon papa est maçon. Il m'a construit cette maison. Il n'est plus là. Pour moi, c'est d'autant plus douloureux.
– Vous n'avez pas envie de partir?
capture
– Pas du tout. On a respecté les conditions de la mairie, d'urbanisme.
– Ceux qui habitent un peu plus loin ont hâte que le projet s'achève. Certains n'hésitent pas à interpeller la maire.
– Bonjour.
– On a mis du temps.
– Mais ça avance.
– Dans 10 ans, 20 ans?
– Globalement, ily a une impatience. Vous avez entendu ce monsieur. Il y a des résistances. Il faut être persévérant et faire en sorte de protéger les populations. J'ai peur que ça s'accélère et que ça prenne des proportions encore plus importantes.
– La mairie a déjà acquis 70 des 175 parcelles qu'elle doit racheter. Les derniers habitants devraient être expropriés d'ici 2024.
– M_-S_Lacarrau: On s'intéresse aux conflits de voisinage. Dernière affaire en date: dans le Haut-Rhin, la justice vient d'obliger un cheval de trait à s'éloigner d'un gîte. Ce genre de conflits se multiplie. Nous verrons comment les régler avecJ_Benzina_ D'abord, voyons comment des situations peuvent devenir excessives et empoisonner le quotidien.
– Sésame est devenu un cauchemar pour Marie-Odile. Elle habite en face d'un couple de vignerons qui a installé son cheval de trait à proximité de sa terrasse. Propriétaire d'un gîte, elle se plaint des déjections de l'animal. Elle en a informé sa voisine, sans succès.
capture