logo Le moteur de recherche de la télé

Météo à la carte


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 12h55 sur France 3

capture
– Voilà un carton de vitrail. Je fais une maquette format A3. Je la réalise à l'échelle 1. Je dessine tous les morceaux, je les peints. Une fois le travail terminé, peint et codifié, je le livre au maître verrier.
– J'ai 2 bleus à te proposer, 2 bleus outremer.
– Celui-là me paraît bien.
– On travaille essentiellement sur du verre soufflé à la bouche. Il y a des petites bulles d'air et des stries. C'est ce qui fait ce charme.
capture
– Ce n'est pas tant une question de couleur. Il y a une harmonie entre ce bleu et ce rouge. C'est plus une question de valeurs. C'est un travail main dans la main, en dialogue et en confrontation. On n'est pas obligatoirement d'accord tous les jours. Mais on discute et on trouve des solutions.
– C'est un vitrail cistercien réalisé par mon père. Il n'y a que des entrelacs. Il me tient particulièrement à coeur.
– Généralement, dans les anciens édifices, tous les vitraux qui se trouvent au nord représentent des épisodes douloureux de la Bible, donc dans des couleurs froides. Au sud, généralement, les vitraux sont consacrés aux épisodes glorieux, avec des couleurs plutôt chaudes et joyeuses.
– Aurore est en train de sertir un vitrail fin XIXe. Tous les 130 ans, il faut refaire le réseau de plomb. Les intempéries et le vent cassent les soudures. Là, on respecte la mise en plomb
– On a fait 2 couches. On peut partir pour la 3e?
– Ça a bien pris?
– Oui. _ vas-Y-
– J'ai voulu quitter les bancs de la fac pour faire un métier plus manuel. Ça mélange du travail artisanal, avec la coupe de verre, un travail de création, la peinture, et un travail plus physique en chantier.
Ça demande pas mal d'observation pour comprendre le geste du peintre et reproduire fidèlement ce trait. Il faut être patient pour voir le résultat de son travail.
capture