logo Le moteur de recherche de la télé

Pâtes à tartiner : que valent les nouvelles formules plus «saines» ?

La quotidienne


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 11h45 sur France 5

capture
– Ce n'est pas la peine?
– Jeffrey Cagnes : Ça se conserve une semaine à température ambiante.
– Thomas Isle : Une semaine? Il faut manger ça dans la semaine? Franchement, la pâte à tartiner...
– Thomas Isle : Oui, ça part vite. On ne peut pas stériliser le pot?
– Jeffrey Cagnes : A la maison, c'est toujours plus compliqué. Ce n'est pas une confiture de fruits. Vous pouvez conserver un peu au réfrigérateur. Ça va se tenir un peu plus longtemps.
capture
– Thomas Isle : Ce n'est pas compliqué à faire. On verra si le goût est là tout à l'heure avec la dégustation. Nous serons intraitables.
– Jeffrey Cagnes : Pas de souci.
– Thomas Isle : A tout à l'heure. On s'intéresse à nos animaux avec Laetitia.
– Chihuahua...
– M.Lauqué: Laetitia, tu vas nous parler d'une initiative solidaire absolument unique en France.
– Laetitia Barlerin : Elle s'adresse à des personnes sans domicile fixe. Ily a environ 200 000 personnes SDF en France. Beaucoup ont un animal. Nous n'avons pas les chiffres. Le plus souvent, c'est un chien. Ça représente beaucoup pour le SDF. C'est essentiel à leur vie et à leur survie. La plupart du temps, les animaux ne sont pas acceptés dans les centres d'hébergement. Je suis marraine d'une association qui fait des maraudes. Elle donne des aliments et quelques soins aux animaux de SDF. Je vais vous parler d'une association unique en France. Elle a été fondée par des étudiants vétérinaires de l'école vétérinaire de Lyon.
– Thomas Isle : Dont A.Alkan. Bonjour. Vous consacrez une partie de votre temps libre à soigner bénévolement les animaux de personnes sans abri. Pourquoi cet engagement?
– A.Alkan: Ça a toujours été une volonté. Je suis entrée dans cette école pour l'association, entre autres. C'est une volonté depuis toujours. Ça nous permet de voir autre chose dans le métier de vétérinaire. On peut pratiquer. C'est une association plurielle. On rencontre beaucoup de gens. Ça a été super important. C'est aussi très important dans mes études.
– M.Lauqué: En quoi la présence d'un animal est essentielle pour la personne qui vit dans la rue?
– Laetitia Barlerin : C'est un animal qui vit 24h/24 avec son maître.
capture