logo Le moteur de recherche de la télé

La robe de ma vie


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 11h35 sur M6

capture
– Qu'est-ce qu'on fait, pour cette 1re robe ?
– Quelque chose de simple. Le plus simple possible.
– On vous laisse entre vous ?
– Vous la mettez à l'aise.
– On va essayer.
– Ecoute...
– Elle est vraiment hyper réservée. J'ai jamais vu une mariée aussi réservée. Elle va pas se cacher derrière le marié !
– On choisit une robe simple, pour pas la contrarier dès le début. Sinon, elle va s'écrouler.
– Complètement.
– Ouais. On part sur une robe comme ça, qu'est-ce que t'en penses ? En satin. C'est élégant, classe et sobre.
– Y a pas de strass. En tout cas, on l'écoute, là. On peut partir là-dessus, c'est un beau choix.
capture
– Allez, c'est parti.
– Notre stratégie pour la 1re robe, c'est de commencer en douceur. On choisit quand même de partir sur une robe qui correspond aux demandes, dans une matière noble. Je pense qu'on va séduire la mariée. On essaie de gagner sa confiance.
– Les filles, vous fermez les yeux. Je vous emmène dans la cabine.
– Ça marche.
– Tu peux ouvrir les yeux,
– Attention à pas tomber. J'ai installé la mariée en cabine.
– Merci. Avancez un petit peu.
– Ça y est, vous pouvez ouvrir les yeux. Dites donc,
– Elle est très réservée. Elle a toujours été comme ça. C'est difficile de la faire sortir de sa coquille.
– Elle a confiance en elle ?
– Du tout. Elle se trouve pas jolie.
– C'est dingue. Ça vous fait quoi, d'entendre ça ? Qu'elle baisse les yeux, comme ça ?
– Pour moi, elle dit n'importe quoi. Ça m'attriste qu'elle se fasse un peu de mal en se trouvant quelconque. En tant que grande soeur, j'aimerais que Nathalie soit plus sûre d'elle.
– Comment vous vous sentez ?
– Je sais pas.
– Vous êtes toujours sentie pas à l'aise, comme ça ?
– Oui, toujours. Surtout quand y a du monde... J'aime pa5_
– Mais d'où ça vient, ce sentiment de se cacher ? qui a toujours été là. Je peux pleurer, si je dois parler en public. Déjà petite, à l'école, je parlais pas. Ça a été un problème.
– On se moquait de vous, tout ça ?
– Moins on me voyait, plus ça m'allait.
– D'accord.
– C'est une habitude. Au collège, quand on commence à avoir des formes, à être... A être une adolescente, on me disait que j'étais maigre, que j'avais pas de formes.
capture