logo Le moteur de recherche de la télé

Dans la chaleur du désert

L'Ouest américain


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 10h50 sur France 5

capture
– Mais ily a une autre façon de survivre ici en menant une existence beaucoup plus tranquille. La tortue d'Agassiz économise son énergie en passant son temps à l'ombre dans son terrier. Elle ne sort que pendant de courtes périodes au printemps et en automne, pour se nourrir. Ce mâle a d'autres choses en tête. Il part à la recherche de femelles. C'est peut-être son jour de chance. Même s'il parvient à la tirer hors de son terrier, il devra ensuite la séduire. Ces choses-là prennent du temps. Mieux vaut attendre le coucher du soleil pour ne pas gaspiller trop d'énergie. Malgré quelques heures passées à la courtiser, il n'a pas beaucoup avancé. qu'en la mordillant un peu... Elle n'est toujours pas convaincue. Il passe ensuite à une méthode un peu plus vigoureuse. Rien à faire ! Mais après plusieurs mois passés sous terre, il ne va pas abandonner maintenant. Heureusement, rien ne presse chez les tortues d'Agassiz. Elles vivent à leur rythme.
A l'endroit où le désert de Mojave rencontre celui du Grand Bassin existe un paradoxe : les restes d'un ancien lac qui couvrait une bonne partie des étendues désertiques de l'Utah et du Nevada, le lac Mono, qui est hautement alcalin. Son eau, 2 fois plus salée que la mer, n'est pas potable. Pourtant, c'est l'habitat d'un insecte étrange : Ephydra hians, une espèce de mouche. Elle peut neutraliser la toxicité du lac. Ses poils fins capturent des bulles d'air et lui permettent de marcher sous l'eau pour se nourrir d'algues. A la saison chaude, on en compte des milliards de milliards. Au moment où leur nombre est le plus important, des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs arrivent pour en faire un festin. Les mouches sont aussi une source d'eau pour les oiseaux. Il faut de l'adresse pour les attraper au vol. Les phalaropes sont les experts en la matière. Les goélands de Californie ont une technique un peu plus grossière. En seulement 4 semaines, voient leur poids doubler. Le nombre de mouches chute lorsque le désert se refroidit à nouveau. Les oiseaux migrateurs reprennent alors leur route.
capture
capture