logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui, des nouvelles de nos invités


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 10h30 sur France 2

capture
– Félix Bollaert : Vous avez été jugé combien de temps plus tard?
– Kamel: 3 ans après.
– Félix Bollaert : Vous en étiez où, de votre vie?
– Kamel: Au moment du jugement, mon ex-compagne était enceinte. J'avais bac+4. Je n'ai pas pu avoir bac+5 parce que j'étais nul en anglais, à ce moment-là, en tout cas. Je suis passé en cour d'assises.
– Félix Bollaert : Vous avez écopé de quelle peine?
capture
– Kamel: 4 années de réclusion criminelle. Les coauteurs ont pris 8 ans.
– Félix Bollaert : A quel moment vous allez vraiment décider de rentrer dans le droit chemin?
– Kamel: J'avais déjà décidé 3 ans avant, mais le temps judiciaire, ilfaut le respecter. Quand je suis sorti de prison en 201 1, j'ai continué ma vie, maisje devais répondre de mes actes.
– Félix Bollaert : Ila fallu retourner en prison. Vous avez raté la naissance de votre enfant?
– Kamel: Oui. Personne ne m'a forcé à faire des bêtises. Si je creuse, c'est la faute de mes parents, de la vie, des parents de mes parents... Je ne sais plus où j'en étais.
– Félix Bollaert : Je vous demandais si vous aviez raté la naissance de votre enfant. J'imagine que c'est douloureux.
– Kamel: C'est compliqué. On n'a pas envie de refaire les mêmes erreurs. Après, je ne pense pas être résiliant, mais c'est comme ça.
– Félix Bollaert : Vous avez effectué votre peine.
– Kamel: Pendant la prison, encore une fois, les enseignants-chercheurs de la faculté des sciences d'Angers ont réussi à m'inscrire dans un nouveau master_ J'étais étudiant, incarcéré pour une affaire criminelle et boursier.
– Félix Bollaert : C'est fou, ce paradoxe sur pattes! C'est un destin incroyable.
capture