logo Le moteur de recherche de la télé

Vachement normand


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 9h45 sur France 3

– On a des folies telles que notre orangerie qui est magnifique. Notre serre vient d'être restaurée. Des écuries ont été construites sur 500 ans d'histoire. Des potagers, des vergers, des arbres remarquables classés.
– 2 enfants se planquent derrière! Les coquins. Ils nous suivent depuis tout à l'heure. Je venais aussi pour voir ça. Viens avec moi, Nicolas. J'ai l'impression que c'est la pièce maîtresse de ce jardin.
– C'est le point culminant. Il fait plus de 40 m de haut. C'est un arbre original car il vient de Californie. Il a différentes particularités. Son écorce est molle. On l'appelle l'arbre au boxeur. C'est une écorce épaisse qui protège le coeur de l'arbre des incendies de forêt en Californie. Aujourd'hui, c'est un arbre qui a sa place dans le parc. C'est un des éléments principaux de notre jardin. On ne peut pas le louper.
– Entretenir le château et son parc est un travail à plein temps pour Nicolas. Heureusement, vous l'avez vu, il est bien entouré. Par des professionnels mais également par des bénévoles. Nous nous dirigeons d'ailleurs vers le verger où je vais rencontrer une association de travailleurs en situation de handicap emmenée par Pierrick. Pierrick, tu es encadrant ici avec les jeunes qui sont là. En quoi c'est intéressant de venir participer à ce travail dans le potager ou en l'occurrence ramasser les pommes?
– Ce sont des tâches simples. On les laisse faire, ils se débrouillent, ils ont l'habitude, ils connaissent maintenant. Pour eux, l'intérêt, ça va être leur capacité à s'adapter. Au château, il faut suivre.
– Nicolas, pourquoi c'était important pour toi de faire venir travailler ou participer des handicapés au potager et au travail autour du château?
– Au niveau personnel, nous avons des personnes proches qui sont atteintes de différents handicaps. L'idée était de pouvoir faire participer et faire profiter de la vie du château à ces gens-là, et de ces moments exceptionnels que l'on vit sur place. Il est vrai que c'est agréable de leur faire passer un bon moment au château.
– Une telle amitié forte, ça fait plaisir à voir.