logo Le moteur de recherche de la télé

Vachement normand


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 9h45 sur France 3

– Vincent se débrouille plutôt pas mal.
– Je fais bien comme ça?
– Non, surtout pas là! Il y a une ancienne esquisse d'un trumeau. On va essayer de le conserver mais il va être recouvert un jour. Probablementjuste par une plaque de bois. Si dans 200 ans, ils enlèvent la plaque de bois, ils peuvent retomber dessus. Fais uniquement les gros trous comme ça, d'accord?
– D'accord. Je ne pensais pas que le châtelain devait mettre la main à la pâte.
– Si, si, tout le temps. On ne peut pas toujours faire appel à des entreprises. On essaie de faire le maximum nous-mêmes. J'ai tout appris sur le tas. Dès qu'on avait des artisans au château, je les suivais. Ça faisait baisser la facture carj'étais la petite main etj'apprenais. C'est comme ça que tous les artisans m'ont appris volontairement. C'est rare que la personne qui commande les travaux soit avec eux. Je continue à le faire régulièrement. J'aime ça. Au Taillis, je fais de plus en plus de paperasse car ça se développe mais j'aime avoir les mains dans le travail et restaurer de mes mains.
– Quoi, c'est pas bien? Bah voilà, c'est ce que j'allais faire. En fait, il reste un clou.
– Il y a un clou.
– Bah alors? C'est toi qui devais retirer les clous, normalement.
– Pas de ton côté.
– Ah bon?
– Il a bien travaillé quand même. Enfin, il a fait ce qu'il a pu.
– Apparemment, mes talents ne sont pas reconnus à leurjuste valeur. Je n'ai pas la polyvalence de Nicolas. Je quitte donc ma combinaison de travail et pars vous faire découvrir un des joyaux du Taillis, le parc du château. Ce que l'on voit aujourd'hui, c'est le dessin de l'époque tel que l'avait voulu le 1er châtelain?
– Pas du tout. était à la française au XVIIIe. Malheureusement, on a très peu de tracés, peu d'informations. C'était très structuré, très géométrique. Nouveau propriétaire au début du XIXe siècle et aménagement en parc à l'anglaise. Ils font une refonte complète. On garde quelques éléments du parc à la française mais beaucoup d'éléments et de bosquets ont été aménagés au XIXe. Aujourd'hui, on a un savoureux mélange entre parc à la française On a de très beaux parcs avec de très beaux jardins, de très belles dépendances.