logo Le moteur de recherche de la télé

Vachement normand


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 9h45 sur France 3

– un bon moment au château.
– Les gens connaissent Duclair par le château. Quand on parle de nous, c'est qu'on existe toujours.
– C'est donc une prison, une geôle.
– Ça change complètement la perception de la pièce. C'est toi qui devais retirer les clous, normalement.
– Pas de ton côté.
– Ah bon? Aujourd'hui, avec Nicolas, on va voir que la vie de châtelain, c'est loin d'être ce que l'on imagine. Un château, c'est du boulot, 24h/24, 7 jours sur 7. Le châtelain sur son tracteur. Messire. Ce sont tes enfants?
– Clément et Paul.
– Ça va, la vie de château, les enfants? Nicolas, merci de m'accueillir dans ton château qui s'appelle le château du Taillis. Il existe depuis quelle époque?
– Le château en lui-même, la partie que l'on voit, c'est XVIe.
– Il est assez impressionnant. La façade mesure combien?
– On a presque 60 m de long. On est l'une des façades les plus longues de la région.
– Combien de pièces?
– Donc niveau ménage, il y a du boulot.
– C'est pour ça qu'on a des enfants. c'est toi qui passes le balai? Ce château, tu y es depuis combien de temps?
– Mes parents l'ont acheté en 1998. Ça fait 21 ans que j'y suis presque tous les jours. A l'âge de 16 ans, je me suis retrouvé propulsé dedans, à tenter de trouver des solutions pour le restaurer, le faire vivre. Tenter de le sauvegarder tant bien que mal.
– Tu aimes le travail?
– On est obligés. Sinon, on ne reste pas.
– En fait, la vie de châtelain, ce n'est pas comme ça. On ne se tourne pas les pouces.
– Au Taillis, pas vraiment.
– Je te suis. Je vois qu'il y a des ouvriers. Vous venez, les enfants? Je constate que le château est une véritable ruche. Des artisans s'affairent quotidiennement à l'intérieur et en dehors du château, ils participent à la préservation de cet édifice majestueux. Comme Emmanuel qui connaît la famille depuis son arrivée. Ça fait longtemps que vous travaillez avec Nicolas?
– Depuis le milieu des années 80,
– Nous, depuis 90 mais M. Delestre connaît le château depuis plus longtemps que moi.
– Il y a une bonne surface de toiture?
– Il y a au moins 800 m2.
– C'est un bâtiment inscrit aux bâtiments historiques.