logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 9h20 sur France 5

– Le deuil a différentes formes. Il faut lui laisser la possibilité de vivre en nous. C'est la possibilité aussi pour nous de le recréer, de lui donner la forme dont on a envie. Quitte à laisser aller nos fantasmes et dépasser la réalité dé ce que ça a été. Il faut se souvenir des objets, mais ne pas s'y référer directement. Ça permet de s'inventer des histoires.
– Agathe Lecaron : Dans le quotidien, ily a aussi l'éducation. C'est un vrai sujet. Vous décidez que votre fils doit manger seul ses raviolis bolognaises. Il s'énerve et il en jette par terre. Vous le punissez, vous vous énervez. Puis, vous culpabilisez. Vous vous dites qu'il a perdu sa maman et qu'il n'y a rien de plus grave. Comment avez-vous géré ça?
– Antoine Leiris : Je ne me suis jamais dit que comme il avait vécu plus grave, il pouvait se permettre de faire n'importe quoi. C'est un petit garçon qui va grandir et devenir un homme. Ily a un minimum de règles à respecter, notamment pour la vie de foyer. Ça a toujours été clair. Il n'aura pas de traitement de faveur par rapport à ça. Il a la chance d'avoir, je pense, un papa plutôt sympa. J'ai de l'autorité, mais je ne suis pas autoritaire. On arrive à négocier, discuter. Parfois, c'est compliqué, mais la plus grande difficulté n'a pas tant été d'établir des règles sans prendre en compte le fait qu'il a perdu sa maman... Le plus difficile, ça a été de se retrouver le soir, dans des moments où on est seul face à ce qu'on a fait. On est seul face à la responsabilite de la punition, seul face à l'excès de punition ou à une punition qui ne serait pas nécessairement adaptée. On est seul et on se demande si on a bien fait ou pas. On n'a pas quelqu'un qui va vous dire: "Ne t'inquiète pas, ça ira." qui est aussi le parent de l'enfant pour dire: "Ce n'est pas grave."
– Agathe Lecaron : On voulait vous faire entendre le témoignage de Stéphane, qu'on avait reçu ily a près de 2 ans, qui lui aussi a perdu sa femme, Rachel. Il élève ses 2 enfants. Il était venu ily a 1 an ou 2. Vous avez l'impression que la relation avec vos enfants a changé depuis le décès de leur mère?