logo Le moteur de recherche de la télé

La maison des Maternelles


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 9h20 sur France 5

– Agathe Lecaron : Bonjour ou rebonjour. Bienvenue. Dans "La Maison des Maternelles", ily a des gens très intelligents, comme Marie, mais ily a aussi Ca, ça nous plaît! Bonjour, Sandrine. Votre petite merveille s'appelle Roxane. Quel âge a-t-elle?
– Sandrine: 3 mois aujourd'hui.
– Agathe Lecaron : A cette heure-là, on commence à avoir envie de faire la sieste à cet âge. On se donne rendez-vous tout à l'heure car vous avez une séance de coaching avec Karim.
– Sandrine: Je me prépare.
– Agathe Lecaron : Pendant que Sandrine va bosser, c'est le moment où on boit un café avec Marie et Benjamin. Nous ne faisons pas grand-chose pendant que les autres travaillent. Comment ça va, Karim? Vous n'allez pas torturer Sandrine?
– K.Ngosso: On va muscler ses jambes et les raffermir pour éviter des problèmes de circulation, cellulite, tout ça... Marie m'a repris en disant qu'elle ne croyait pas que ça allait partir, la cellulite. L'idée de toute façon est de faire de l'exercice.
– Agathe Lecaron : Jurez sur la tête de vos enfants...
– Bru Muller : Un non sujet pour moi.
– K.Ngosso: Je tiens à dire que j'adore la cellulite.
– Bru Muller : De là à adorer...
– Agathe Lecaron : Je rappelle qu'A.Roy conseille de mettre des bas de contention pendant la grossesse. Ça peut aussi aider. Marie, une fois qu'on a accouché et que la cellulite est installée, qu'est-ce qu'on fait?
– Marie Perarnau : On va devoir sortir pour faire du sport. Avec l'arrivée du temps froid, il va falloir se couvrir, d'où ma sélection de manteaux et vestes de portage.
– Agathe Lecaron : Benjamin?
– Bru Muller : Pourquoi les hommes continuent-ils de beaucoup travailler, de trop travailler? Qu'est-ce qui fait qu'ils restent trop longtemps au travail, plutôt que de rentrer à la maison?
– Agathe Lecaron : Les entreprises doivent agir là-dessus. Je sais de quoi je parle... On accueille Antoine Leiris. Il a perdu sa femme ily a 4 ans au Bataclan. Il a dû réapprendre à vivre avec son petit garçon. Il avait 18 mois à l'époque. Il a écrit un bouquin merveilleux. Ça nous fait plaisir de le recevoir. C'est l'heure de partager. C'est un petit défilé, Antoine.