logo Le moteur de recherche de la télé

Les témoins d'outre-mer


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 8h40 sur France 3

– est un champion de l'apnée. Il est capable de chasser entre 400 et 1000 m de profondeur. Il peut le faire pendant 1 heure 30. Les records affichés, c'est 2000 m de profondeur pour 2 heures de plongée. C'est énorme.
– Nella Bipat : Bravo. est indispensable pour mieux comprendre le climat de la planète. Les scientifiques du CNRS et de l'Institut polaire Paul-Emile Victor placent des balises sur leur dos pour avoir des informations en très grande profondeur et mieux comprendre les dynamiques du climat en zone polaire.
– Nella Bipat : La tortue luth, maintenant.
– S.Régis: Cap sur la Guyane, mais pas que. Elle se caractérise par plusieurs choses. D'abord, c'est la plus grande tortue de la planète. C'est le 4e plus grand reptile. Il est capable de faire jusqu'à 950 kg et 2 m. Avant, il y a des crocodiles. C'est un énorme animal. Il y a une caractéristique: la carapace. Elle n'en a pas! La peau s'épaissit et crée un cuir au-dessus de la tortue. Il y a cette forme hydrodynamique qui lui permet de nager sur des distances incroyables.
– Nella Bipat : Elle est infatigable.
– S.Régis: Elle est capable de parcourir des distances qui vont vous faire halluciner. D'après vous, combien peut parcourir une tortue en 214 jours?
– Louise Denisot : Moi, je sais en 100 jours!
– S.Régis: Regardez la carte. Chaque petit tracé sur cette carte correspond au déplacement de notre tortue.
– Nella Bipat : Elles vont partout!
– S.Régis: La tortue, en 214 jours, Là, on a Laurence, au large des côtes de Mauritanie, alors qu'elles sont toutes parties de Guyane.
– Nella Bipat : Si on est dans l'Hexagone, on peut les voir.
– S.Régis: Oui.
– Nella Bipat : Extraordinaire. Le 3e animal?
– S.Régis: La baleine à bosse. Elle parcourt toutes les mers du globe. Elle est absolument sublime. Regardez ses mouvements... Il faut imaginer qu'il y a des associations qui s'occupent des baleines à bosse.
– On intervient fréquemment en milieu scolaire pour sensibiliser les écoliers, les jeunes à la nécessité des gestes permettant de préserver les cétacés qu'ils croisent à proximité du littoral. Ça passe par une observation responsable, à savoir le plus possible depuis la terre.