logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 8h10 sur France 2

– Il se trouve que Roy Cohn, le super méchant de "Angels in America", fut le 1er avocat de Trump quand ila hérité des immeubles de son père. De Reagan à Trump, ily a eu une espèce de bégaiement de l'histoire auquel je ne comprends rien. Je me suis dit: "Quand on ne comprend rien à l'histoire, qu'est-ce qu'on fait?" On fait du théâtre, on raconte des histoires. Quand le sentiment arrive, il est là, on le cueille. Ne fonçons pas. Ne nous ruons pas dedans. J'ai le trac.
– Je suis homosexuel.
– Tu es assez grand pour comprendre que ton père ne t'aimait pas sans avoir besoin de te conduire de façon ridicule.
– Quoi?
– Arnaud Desplechin : Dominique?
– Dominique Blanc : Oui.
– Arnaud Desplechin : Tu continues.
– Dominique Blanc : La délicatesse de ce metteur en scène envers les comédiens, c'est vraiment une merveille.
– Et envers les techniciens aussi, c'est rare.
– Dominique Blanc : Oui, c'est très rare.
– Il nous dit aussi quand c'est bien.
– Dominique Blanc : Ça aussi, On est vraiment les 8 dans le même bateau. C'est une traversée de l'âme humaine. et dans toutes ses fragilités. Et puis, je joue des hommes. Ca, c'est un rêve d'enfant. Depuis des années, je voulais jouer des hommes.
– Vous, avec vos enfants, vous ne vivez pas en Amérique.
– Tu as le sida_
– Ce n'est pas possible. Tu vois, le problème que tu as, c'est que tu t'attaches trop aux mots, aux étiquettes.
– Rsabounghi: Bien sûr que c'est le regard d'un cinéaste. C'est un montage. Ça donne lieu à 44 changements de décor. C'est un défi pour tout le monde.
– Arnaud Desplechin : Kushner a dit qu'ils allaient mettre le monde en entier sur scène. Ce que j'adore, c'est la compétition avec le cinéma. "Ah oui, le cinéma a dit qu'il pouvait tout représenter? Ben nous, on va tout représenter." Ca, vous voyez, avec les anges qui volent, qui descendent, qui marchent, qui s'envolent, les fumées... Tous les artifices de théâtre sont convoqués. Avec mon esprit enfantin, ça m'enchante.
– Althea Reinhardt : C'est un plaisir énorme pour ces comédiens d'interpréter une pièce si joyeusement subversive. Ça démarre le 18janvier et ça dure jusqu'en mars.