logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 8h10 sur France 2

– Je viens de me réveiller. Cette attente de 2 semaines a duré Est-ce ta peau ou la mienne qui frissonne puissance cent? 23h28, il est trop pour qu'on se quitte. 23h28, la sensation d'un lendemain de cuite. 23h28, 22h, fut-il bien réel? 23h28, j'ai encore tes yeux dans mes lèvres. On a fait l'amour mille fois sans même se toucher. C'est pas le hasard, j'y crois pas.
– Ajaffray: Elle sera le 10 mars à Paris.
– Laurent Bignolas : Une certaine douceur.
– Althea Reinhardt : Ça m'a fait penser à "Caroline", de MC Solaar.
– Laurent Bignolas : On va aller en coulisse avec Anna. Vous allez parler d'un très jeune débutant qu'on connaît à peine. On l'attendait sur un nouveau film, mais pas du tout. Il va à la Comédie-Française.
– Althea Reinhardt : A_Desplechin s'attaque aux planches de la maison de Molière. Iladapte une pièce mythique des années 80-90 aux Etats-Unis, "Angels in America"_ C'est une pièce merveilleuse. Ça dépeint les années Reagan, avec en toile de fond, l'épidémie du sida qui fait des ravages aux Etats-Unis à ce moment-là. Cette pièce a été primée partout.
– Ajaffray: Il y a aussi eu une série.
– Althea Reinhardt : Avec A_Pacino
– Ajaffray: Et une musique de T_Newman_
– Althea Reinhardt : A l'origine, la pièce est en 2 parties et dure 6 heures. Ila bien fallu l'esprit de quelqu'un habitué au montage pour la réduire et revenir à la substantifique moelle...
– Laurent Bignolas : Il est passé à 5 heures 30 au lieu de 6 heures!
– Althea Reinhardt : On ne peut pas faire des pièces trop longues C'est un vrai défi pour toutes les équipes de la Comédie-Française. Ça a été pensé comme un film. Les comédiennes sont 8 etjouent plus de 20 personnages, hommes et femmes. On était en plein travail. C'est impressionnant.
– E_Ruf: Il est dingue, cet A_Desplechin! Il est extrêmement scrupuleux, respectueux des choses, comme s'il était un grand timide face De temps en temps, les grands timides se jettent comme des dingues parce qu'il faut qu'ils passent leur timidité. Au lieu de commencer par un petit lever de rideau, ils commencent par un truc absolument monstrueux,
– Arnaud Desplechin : J'avais eu une urgence à faire le texte: je connaissais bien la pièce de Kushner et Trump était élu.