logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 6h30 sur France 2

– Tout est possible. 7000 communes parmi les 36 000... Ça revient tous les 5 ans. Il y a aussi un recensement pour les villes de plus de 10 OOO habitants. Toutes les villes sont concernées.
– Laurent Bignolas : On a retenu 67 millions de Français. Remontons un peu le temps... Le recensement a une histoire.
– Frédérick Gersal : Oui. L'une des 1res traces est en Egypte. La Chine aussi fait partie de ces premiers Etats où on se souvient d'un recensement. C'était il y a plus de 4000 ans. Ils étaient arrivés à 53 millions, déjà, il y a 4000 ans. Chez nous, il va falloir attendre beaucoup plus. Il y a un 1er comptage... Chez nous, si on veut parler de l'Europe, les Romains, ils vont beaucoup intervenir. L'empereur Auguste veut un recensement du monde entier. Il a la tête comme ça... Il pense que son empire est le monde entier.
– Laurent Bignolas : A cette époque, la Terre est plate.
– Frédérick Gersal :Joseph a dû se déplacer.undefined
Il fallait se rendre dans la ville de ses pères, la ville de sa famille. Voilà pourquoi ily a eu ce transport alors que Marie était enceinte. On connaît la suite. Au Moyen Age, en ce qui concerne la France, les 1ers comptages, c'est ce qu'on appelle les feux. On regarde par foyer. A chaque fois qu'on comptait un feu, on estimait qu'ily avait 5 personnes parce que c'était facile d'avoir la population. Pourquoi commence-t-on à compter et à recenser la population? D'abord, c'est pour avoir tous les hommes en état de se battre, savoir quel était le nombre de soldats sur lequel on allait pouvoir compter en cas de guerre. Deuxièmement, c'est pour On veut savoir combien on va pouvoir prendre. Au XIVe siècle, on a les 1ers véritables comptages. Au XVIe siècle, François Ier décide qu'ilyait ces fameux registres paroissiaux. D'abord, on mentionne la naissance, le baptême. On était dans un pays catholique, Toutes les naissances étaient inscrites avec les disparitions. On avait un état de la population grâce à ces registres qui, à la demande de François Ier, devaient être écrits en langue française. Ensuite, il y a la volonté de Bonaparte, avec son frère Lucien, qui doit s'en occuper.