logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 4h55 sur France 5

– Emmanuel Macron : Fort de notre convergence avec les homologues sahéliens, j'ai décidé d'engager des combats supplémentaires, 220 militaires pour amorcer cette dynamique. Ils viendront gonfler les troupes déjà présentes sur le terrain.
– Ces troupes s'ajoutent aux 4500 militaires déjà sur place, qui ont du mal à faire face aux groupes terroristes qui déstabilisant la région. Au Sahel, les djihadistes étendent leur champ d'action. Un secteur pose problème: la zone des 3 frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les attentats terroristes se multiplient. Selon l'ONU, plus de 4000 personnes ont été tuées en 2019. Les attaques sont de plus en plus meurtrières. 71 morts au Niger en décembre. 89 soldats tués jeudi dernier.
– Le gouvernement appelle la population à plus de vigilance et réaffirme sa détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme jusqu'à la victoire finale.
– Une victoire qui semble hors d'atteinte, ce qui alimente un sentiment antifrançais au Sahel, en particulier au Mali et au Burkina Faso. Vendredi, plus de 1000 Maliens ont manifesté à Bamako pour réclamer le départ de la force française Barkhane.
– A en croire les drapeaux présents dans les cortèges, c'est une autre puissance étrangère qui remplace la France dans le coeur de ces manifestants: la Russie. Ça n'a pas échappé au président de la République. Interrogé sur le sentiment antifrançais au Sahel, E.Macron s'est montré agacé. Les Russes sont visés, sans qu'on les nomme.
– Emmanuel Macron : J'entends beaucoup de choses. J'entends beaucoup de gens, dans votre pays, qui disent tout et n'importe quoi. Demandez-vous par qui ils sont payés. quels intérêts ils servent. J'ai mon idée. Les discours que j'ai entendus sont indignes. Ils sont combattus avec fermeté par vos dirigeants. Je vous en remercie. Ils sont indignes parce qu'ils servent d'autres intérêts. Soit ils servent les intérêts des groupements terroristes, d'autres puissances étrangères qui veulent voir les Européens plus loin parce qu'ils ont leur propre agenda de mercenaires.
– Pour éviter les accusations de néocolonialisme, E.Macron a réclamé aux dirigeants du G5 Sahel une déclaration commune où chacun demande à la France de poursuivre son engagement 41 militaires français ont été tués au Sahel.