logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 4h55 sur France 5

– Ils ont une obligation de retrouver du boulot.
– César Roux : W.Nasr?
– Wassim Nasr : Ily en a eu avant et ily en aura d'autres. Il faudra gérer ce problème dé société sur une génération. On parle d'un cas qui n'est peut-être pas très grave. On parle de 10 jours en Syrie. C'est de la matière humaine. Ily a eu cette personne sur le London Bridge ily a quelques semaines, totalement insérée. Elle a quand même décidé de commettre un attentat. C'est un risque auquel l'opinion publique doit être prête. C'est un truc qu'on va porter pendant un moment, par rapport aux radicalisés qui ne sontjamais partis, aux revenants, aux enfants... Il faut avoir un débat public dans un Etat de droit. Si quelqu'un a déjà purgé sa peine, est suivi, il a le droit d'avoir sa reconversion, mais sans divulgation de résultats. Le renseignement pénitencier fait un gros travail en amont. Ily a une responsabilité dans les sorties. Le problème ne va pas s'effacer du jour au lendemain.
– César Roux : On revient aux questions. Question.
– Vincent Hugeux : Il a un conseiller très écouté: lui-même. Il peut prendre les avis de son entourage militaire, diplomate... Dans ce genre de circonstances, il décide seul.
– César Roux : Question. Les amis chinois sont en Afrique? Ils font du business en Afrique.
– Vincent Hugeux : Oui. Ils s'aperçoivent à leurs dépens que ce qui leur valait une quasi impunité hier, la double inconditionnalité... "Vous voulez de l'argent? Vous en aurez..." Il y a l'inconditionnalité politique. C'est en train de s'étioler. Les Chinois le mesurent. Je rencontre très souvent en Afrique des activistes de la société civile qui me disent qu'il n'y a pas de raison d'accepter des Chinois au prétexte qu'ils n'ont pas été la puissance coloniale sous laquelle nous avons été écrasés hier.
– Wassim Nasr : Ils ont participé à la Minusma.
– Vincent Hugeux : J'en ai croisé au Soudan du Sud.
– Wassim Nasr : A ses portes, oui. On oublie aussi les territoires palestiniens. Même Israël a travaillé avec le Hamas pour contrer les djihadistes à Gaza, et beaucoup avec l'Egypte. Une des filiales les plus actives de l'EI, c'est l'EI au Sina' l'. C'est aux portes d'Israël. L'armée égyptienne et l'armée israélienne travaillent main dans la main pour contrer les djihadistes au Sina' l'.
– Vincent Hugeux : Ily a beaucoup d'anciens généraux de l'armée israélienne dans l'entourag