logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 4h55 sur France 5

– C'est là, le nouveau combat. Des gens sont libérés et vont se cacher dans le désert. Jusqu'à quand’!
– Vincent Hugeux : Ily a quand même une inquiétude latente. Il pourrait y avoir des éléments venus du Proche-Orient et du Moyen-Orient. Au lendemain d'une des attaques les plus meurtrières au Niger, un officier nigérien expliquait que parmi les communications interceptées, certaines étaient faites en arabe. Il n'y a pas de projet sacré comme il peuty en avoir un en Syrie.
– Wassim Nasr : En Afrique, il y a des Algériens. Il n'y a pas eu d'apport de djihadistes par centaines de Syrie et d'Irak. Est-ce que l'EI avait des visées sur l'Afrique? Oui. Dès 2013, ils ont envoyé un bras droit d'A.B.al-Baghdadi pour aider les Libyens à faire leur djihad. Ily a eu des apports qualitatifs ou avec un homme, un commandant. Ce qui se passe en Afrique, c'est un travail entamé ily a des années.
– César Roux : C'est le 1er djihadiste français libéré de prison, F.Moreau. Il a été remis en liberté après avoir passé 7 ans dans les prisons françaises. Il avait effectué un court séjour en Syrie en 2012. Cette libération intervient alors que sur la question du retour des djihadistes, le gouvernement semble avoir changé de discours.
– F.Moreau, 33 ans, a été libéré hier. Ce revenant est le 1er djihadiste français condamné en 2014 à 7 ans de prison. Son histoire est celle d'un jeune homme qui a sombré dans la délinquance puis la radicalisation. A l'époque de son procès, son père adoptif raconte avoir assisté impuissant à sa métamorphose.
– Il répétait ce qu'il avait entendu. Il me disait qu'il fallait pendre les homosexuels, égorger les chrétiens et brûler les juifs.
– En 2012, son séjour en Syrie dure une dizaine de jours. Il est arrêté alors qu'il essayait de s'y rendre une nouvelle fois. En prison, il se fait remarquer, n'hésite pas à faire l'apologie du terrorisme et refuse en 2018 de participer à l'évaluation de sa radicalisation. Depuis 24 heures, sa libération suscite des questions et des inquiétudes dans la classe politique.
– Marine Le Pen : Ilva être surveillé à sa sortie de prison pendant 18 mois.