logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 4h55 sur France 5

– Vous cherchez à donner des faits, à avoir une riposte factuelle à un phénomène irrationnel.
– César Roux : Cette bataille de la vérification des informations et des images, on la vit au quotidien. La France et les armées du Sahel se sont-elles adaptées? Vous nous dites qu'ily a une agilité des groupes djihadistes. Ils trouvent les failles dans les Etats fragilisés. On a changé de stratégie depuis notre arrivée?
– Wassim Nasr : La France a évolué au Sahel. Les drones vont entrer en jeu. Des mesures d'adaptation Les djihadistes s'adaptent aussi, évidemment. On a parlé du mode opératoire et des attaques, mais ce qui s'est amélioré chez eux,
– Vincent Hugeux : Ces djihadistes ont réussi à s'inscrire dans le tissu social, y compris par des mariages, des alliances avec des chefs coutumiers, parce qu'ils procurent des services qui relèvent normalement des fonctions de base d'un Etat.
– César Roux : Nous aussi, on s'est adaptés? On a tiré les leçons de ce que vous expliquez sur le fonctionnement de ces réseaux djihadistes? Vous voyez ce que je veux dire? On a été agiles?
– Ida Dufour : D'un point de vue opérationnel, on l'est. On a eu peu de pertes sur 7 ans, finalement. On est à 42 morts, dont 21 au combat, et 13 morts dans l'accident d'hélicoptères. On s'est adaptés.
– César Roux : On est meilleurs qu'à l'époque?
– Ida Dufour : Probablement. La France a beaucoup appris des conflits au Mali et en Afghanistan. C'est un conflit politique avant tout. Même si l'armée française, c'est du développement, des soins médicaux en grand nombre, elle ne peut pas résoudre les problèmes politiques. Elle ne peut pas faire appliquer les accords d'Alger à elle seule.
– Vincent Hugeux : Il faut voir l'évolution du chef d'état-major des armées.
– Wassim Nasr : Il dit qu'on fait face à Al Qaïda, à l'EI... On n'est plus dans le flou des groupes armés terroristes.
– César Roux : Qu'est-ce que ça change, de donner les noms?
– Wassim Nasr : On n'est plus dans le flou. On est en guerre contre quelque chose de concret.
– Ida Dufour : Quand le groupe est anéanti ou s'il n'a plus d'audience, vous avez gagné.
– César Roux : Le retrait des troupes américaines en Afrique inquiète la France.