logo Le moteur de recherche de la télé

David Giraudeau, directeur général de la Mie Câline

Patron incognito


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 1h00 sur M6

– Je travaillais en brasserie. Je suis arrivé ily a quatre mois.
– T'es cuisinier ?
– Non, je suis serveur. J'étais responsable de salle.
– D'accord. Et pourquoi tu t'es orienté...
– Je me suis orienté là-dessus parce que je voulais une vie, à peu près, avec des week-ends, pour profiter de ma famille, quoi. Si c'est faire des enfants et pas s'en occuper,
– Ouais, les horaires, le soir...
– Une fois, je suis passé en voiture devant mon resto avec ma fille. Et ma fille de 5 ans, elle dit : "C'est le restaurant où habite papa. "De temps en temps ilvient à la maison."
– C'est ce qu'elle a dit?
– Ouais. A 5 ans.
– Ça fait réfléchir.
– Ouais, ça fait beaucoup réfléchir. Ça a changé ma vie. Mes filles, elles ont 7 et 10 ans. Donc ça me permet d'aller les chercher à l'école, d'avoir des sorties en famille.
– Ça te convient, là.
– Je suis très bien.
– Ouais. Après, j'ai beaucoup de choses à apprendre, parce que je commence de zéro... Mais non, non, ça me convient
– Pour moi, qui suis père, c'est d'abord touchant. C'est un vrai choix de vie orienté pour les enfants, pour être disponible pour eux, c'est très courageux. Travailler à l'usine, c'est pas facile.
– Sur cette ligne de production, Martin et son patron vont garnir 5000 gaufres de morceaux de poulet. Le reste de l'équipe ajoutera du poivron. Cela demande de la rapidité et de respecter les grammages. Une cuiller rase correspondant à 30 grammes.
– Ça va ?
– Ouais, ouais. C'est chaud, mais ça va.
– Là, au niveau du poulet, les filles mettent 30 grammes. Faut vraiment prendre ce dont t'as besoin. Essaye.
– Pour moi, j'en ai pas assez.
– On va faire une pesée.
– Je suis à 23 pour 30 ?
– Ouais, il te faut 7 grammes de plus.
– Oh non, y en a trop, là.
– Ouais, le gros bout, tu l'enlèves. '6 de trop g
– T'as un petit peu trop.
– En tant que débutant, on a des gestes parfois un peu gauches, les morceaux de poulet avaient tendance à passer un petit peu à côté de la gaufre. Avec aussi peu d'ancienneté, Martin maîtrise parfaitement l'ensemble des procédures. Je vais te faire changer de poste,
– Ouais. Je veux bien. y a pas de temps à perdre.
– Tu prends tes gaufres, elles ont un sens. Y a un côté creux, tu le mets dans ce sens-là, il faut que tu la cales le long.
– D'accord.
– Et tu la laisses partir.
– Il faut que tu laisses trois centimètres entre chaque gaufre.
– Pour ce second poste, le but est de déposer les gaufres sur le tapis dans le bon sens et en rythme pour que les techniciens en bout de chaîne puissent les garnir. Faut pas de trou sur la ligne.
– Je vais voir si j'arrive à tenir la cadence. Je vois rien du tout, c'est l'enfer. Rien. Rien, rien. J'entends à peine ce qu'il me raconte, je vois rien, faut que je trouve le bon côté de la gaufre. Pas du tout sûr... Etj'ai méga chaud. Méga chaud, méga chaud. Je m'étais pas rendu compte, j'ai mal auxjambes, j'ai l'impression d'être ankylosé.
– Ça va ?
– Ecoute...
– Celle-là est à l'envers.
– J'ai du mal à repérer...
– Le plus important, c'est qu