logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h50 sur France 5

– Aurel Fox : Bonsoir. C'est un plaisir d'être là. C'est délicieux.
– A.-E.Lemoine: Le plat est imaginé par CJezequel-Pittion. Elle est d'origine arménienne.
– C.Jezequel-Pittion: Je voulais vous faire découvrir une spécialité très simple de l'Arménie. Ma grand-mère faisait ce plat très souvent. On est un peu à la table de ma grand-mère. C'est très moderne. C'est un plat très sain. C'est cuit à l'étouffée. Il est complet. Ily a du chou, de la viande, du riz, des oignons, du persil, des épices.
– A.-E.Lemoine: C'est délicieux! Merci d'avoir accepté notre invitation. Votre livre, "Undercover, avoir 20 ans à la CIA", est un récit qui pourrait être un roman d'espionnage. En fait, c'est une histoire vraie, Pendant des années, vous avez dû vous faire passer pour une autre. Quand on devient espion, on ne s'engage pas à garder le silence, même après avoir démissionné?
– Aurel Fox : On s'engage pour toute la vie, pour faire passer en revue son travail. Il y a les tactiques qu'on utilise toujours. C'est arrivé ily a longtemps. La plupart des techniques sont nostalgiques. Certaines ont été utilisées juste après le 11-Septembre. Maintenant, c'est différent. Il a fallu que j'effectue beaucoup de changements. J'ai dû oublier quelques passages.
– A.-E.Lemoine: Vous avez cité le 11-Septembre, événement qui a provoqué votre vocation. Vous ne vous destiniez pas à devenir espionne. Ce n'était pas un rêve d'enfant. Cet événement dramatique est arrivé. Vous avez fait vos études à l'université de Georgetown. Là-bas, vous avez découvert un algorithme. A quoi servait-il?
– Aurel Fox : C'était une tentative pour essayer de comprendre ce qui pousse les terroristes à agir. Pourquoi quelqu'un se réveille, un matin, en se disant que c'est acceptable et nécessaire de crasher un avion dans un immeuble, de tuer des civils? J'ai perdu une amie, quand j'avais 8 ans. C'était la 1re personne que je connaissais qui était morte. J'ai appris l'attentat et sa mort en même temps. Mon père m'avait dit: "Si tu veux ne pas être dépassée par les forces qui l'ont emportée, il faut les comprendre.