logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous la suite


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h50 sur France 5

– Ce matin, instant grave à Paris.
– Il s'agit d'un geste politique Nous faisons cela la mort
– Un acte en totale rupture avec ce que nous tentons de maintenir chaque jour dans nos hôpitaux, à savoir prendre soin des patients.
– Je traversais mon hôpital pour venir. C'était un honneur de devenir chef de service. C'était une reconnaissance. Là, j'ai l'impression de venir à un enterrement. Le cauchemar a commencé quand on nous a dit qu'il fallait produire du séjour. Nous, on prodigue des soins. On s'est mis à voir des tableaux Excel tous les mois. On nous a dit: "Bravo, vous êtes en vert. Là, ce n'est pas bien. Vous êtes en rouge."
– Maxime Switek : L'un des leaders de la fronde, c'est le professeur A.Grimaldi.
– Ça se passe à Bercy. La personne qui tient la clé de la solution, ce n'est pas la ministre. Ce n'est pas S.Veil. Le pouvoir, c'est celui du président de la République. C'est un bien du pays qu'il faut restaurer. Sinon, E.Macron risque de perdre les élections.
– Maxime Switek : A.Buzyn a déjà promis des budgets supplémentaires cette année. 200 millions d'euros ont été débloqués dernièrement. A.Buzyn a pris la parole cet après-midi pour le rappeler.
– A.-E.Lemoine: Un licenciement sur photo.
– Maxime Switek : Une histoire qui part d'une photo. On y voit un agent de la propreté de Paris assoupi, sans chaussures. Cette image date du 12 septembre 2018, et elle a été prise par une Parisienne. Elle l'a mise sur Twitter avec ce commentaire. Elle est à peine suivie par une centaine de personnes. Le cliché s'est répandu. Il est commenté et repéré par la Mairie de Paris et la société Derichebourg, qui emploie l'agent. La société répond d'ailleurs directement à la dame. La personne qui apparaît sur la photo s'appelle Adama Cissé. Il a 37 ans. Son métier, c'est de faire la tournée des corbeilles. Il ramasse les poubelles. Il a été licencié pour faute grave. Il a porté l'affaire devant les prud'hommes. Il explique qu'il était en pause et que ses chaussures le faisaient souffrir.
– Qu'est-ce que vous voulez dire à la personne qui a pris la photo?
– Elle n'est même pas venue vers moi pour me demander pourquoi j'étais allongé.