logo Le moteur de recherche de la télé

L'amour à la plage


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h45 sur France 2

– Hébergeurs et coordinatrices nouent une relation avec ces jeunes qui va perdurer. Les ados pris en charge gardent un lien d'amitié parfois quasi familial avec leurs hébergeurs. Ils reviennent dîner. Leurs hébergeurs les aident à trouver un stage lorsqu'ils sont en apprentissage. La question de la légalité ou de la non-légalité ne se pose pas pour eux. Jusqu'à présent, il n'y a eu aucune condamnation.
– Ce n'est pas un délit.
– Il n'y en aura pas ?
– Non, au contraire, c'est un délit de non-assistance à ado en danger si on laisse mourir un jeune porte de la Chapelle. Des gens meurent tous les ans. Rien ne nous interdit heureusement d'héberger quelqu'un chez soi, mais il est illégal de faire passer nos frontières à des sans-papiers. On n'a pas ce souci à Paris. Il n'y a pas de frontières ! On peut héberger des gens qui sont en extrême détresse dans la rue.
– Il se noue de belles relations entre les hébergeurs et ces ados. Si ça dure longtemps, l'issue est positive pour ces ados.
– Ces survivants, ces combattants, veulent aller à l'école et être utiles. Et ce qui nous donne cette énergie, c'est celle qu'ils nous renvoient. Ces ados ensuite feront des études et vont avoir en majorité des CAP. On leur demande de faire des études courtes qui ne coûtent pas cher à l'Aide sociale à l'enfance, mais certains ont le bac, puis font maths sup en classes prépa à Amiens... Il y a fort heureusement des parcours merveilleux qui nous renvoient une touche optimisme pour clore ce débat.
– Merci à vous deux d'avoir prolongé avec moi le film "Défi de solidarité" sur notre plateau. Votre soirée continue sur France 2 avec "25 nuances de doc". Bonne fin de soirée ! france.tv access Richard, Jean, Gigi et Mimi sont ce qu'on appelle des snowbirds. Telles des hirondelles et comme des nuées de seniors québécois, ces retraités migrent chaque hiver du Québec en Floride. La raison de leur voyage n'est pas uniquement climatique. A leur âge, la vie active est terminée, la vie active bouclée, et la vie amoureuse à nouveau une priorité. Tous confient leur refus de vieillir seuls, et leur envie de vivre avec passion le temps qui reste, quitte parfois, comme des adolescents, à se brûler les ailes.