logo Le moteur de recherche de la télé

Le pitch cinéma


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h30 sur France 3

– Cette semaine, dans "Le pitch cinéma", on a choisi 3 films. Vous les aimerez ou pas. Liker un post, noter une appli, un service ou une personne. Rencontrer l'amour, la vie 2.0 est pleine de possibilités... et de désillusions. Et c'est à cette réalité que s'attaque "Selfie", un film à sketchs grinçant sur l'influence du numérique, porté par 5 réalisateurs et un casting 5 étoiles.
– Bonjour ! On a envie d'aborder avec Emilie, la boulimie.
– J'ai pas de souci !
– T'as aimé que je te like ?
– J'achète sur ce site, une recommandation, j'aime ! Alors j'achète. J'achète tout !
– Mais merde ! Vous voyez pas la caméra l?
– Si vous aimez les plans-séquences fous, les expériences immersives, et le travail de Sam Mendes, réalisateur des 2 derniers "James Bond", couronné de 2 Golden Globes. Véritable prouesse technique et un grand film sur l'horreur des tranchées.
– Vous avez un frère au 2e bataillon. Ils vont tomber dans un guet-apens. Vous devez porter un message annulant l'assaut de demain. Si vous échouez... ce sera un massacre.
– Et enfin, un 1er long intrigant. "Swallow" de Carlo Mirabella-Davis. Haley Bennett incarne Hunter, une jeune femme qui en tombant enceinte, développe un trouble compulsif qui la pousse à ingérer des objets. Prix du 45e festival de Deauville et de la meilleure actrice à Tribeca.
– C'était notre sélection. Vous voyez ou pas. Ils nous tuent. Dans la rue...
– Ils nous mentent. Ils veulent nos têtes. J'habite à quelques mètres de la taule où ils comptent me mettre. On a visé la tête quand l'école m'a écarté net. Dans le hall, je suis le quartier-maître. Je vis où la route s'arrête, où le doute s'invite et où le shoot s'achète. Il faut cacher le sachet. Les trachées sont tranchées à coup de machette. J'ai les rêves que l'espoir fait naître. Si dehors mon histoire végète. On m'a négligé. Je jette des crachats sur les portes-fenêtres. J'ai un trophée par défaite. Sur mon coeur ils sont tous greffés. On attend que la misère cesse de nous hanter.