logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h00 sur France 5

– D.Le Bars: Vous parlez de quoi? Des violences policières?
– A.-E.Lemoine: Contre les policiers.
– D.Le Bars: J'ai des collègues qui ont subi des violences lors de manifestations de marins-pêcheurs.
– Pierre Cohen : La violence Brouhaha.
– D.Le Bars: Maintenant, ily a les caméras, ce qui fait qu'on voit beaucoup plus les choses.
– Pierre Cohen : C.Chouviat a été interpellé. Sa mère s'est exprimée aujourd'hui.
– On aurait voulu que ces 4 policiers soient suspendus. Le larynx a été écrasé. On attend d'autres choses. Ils ne peuvent pas le faire aujourd'hui. Je ne comprends pas pourquoi. On aurait pu attendre le reste de l'enquête. Nous n'avons pas de réponse. On leur a mis un permis de tuer dans les mains. Ils s'en sont servis. Monsieur Castaner a les mains liées par tous les syndicats de police. Personnellement, il ne pourra rien faire. On attend la justice. J'espère qu'ils serontjugés aux assises.
– Pierre Cohen : Pourquoi il n'y a pas eu de suspension?
– D.Le Bars: Je ne suis pas ministre. Ce que je peux dire, dans cette affaire, sans choquer, c'est que s'il n'y a pas... Le ministre ne peut pas prendre une décision sans éléments. Dans cette affaire, la justice est saisie. Ily a une enquête. Sauf à dire ici qu'on a les éléments, que les policiers auraient assassine ce monsieur, ce qui n'est pas S'il n'y a pas un geste inapproprié, le ministre n'a pas la possibilité de suspendre. Il doit s'en remettre à l'enquête judiciaire. Si des faits inappropriés ressortent, il devra le faire.
– Pierre Cohen : Ily a un plaquage ventral qui fait l'objet de polémiques. Il est contesté.
– D.Le Bars: "Polémiques" ne veut pas dire inapproprié.
– A.-E.Lemoine: La technique est contestée.
– D.Le Bars: Dans les gestes techniques que les policiers apprennent... C'est pour leur protection. Là, ça aboutit à un drame. Mettre quelqu'un au sol, les mains dans le dos, c'est une technique de menottage. Quand quelqu'un refuse de se soumettre à une interpellation, qu'est-ce qui va rester à ceux qui ne vont pas céder à l'ordre intime?
– Diane Dufresne : Je suis allé à la conférence de presse improvisée de la famille de C.Chouviat.