logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h00 sur France 5

– On ne peut pas simplement dire: "On obéit aux ordres." Vous venez d'expliquer que c'était la faute des politiques.
– D.Le Bars: Je n'ai pas dit ça. Je fais partie de ceux qui reconnaissent que ce n'est pas parfait du côté de la police. Vous me l'accorderez.
– Diane Dufresne : Oui.
– A.-E.Lemoine: Il faut arrêter
– D.Le Bars: Non.
– Diane Dufresne : Il est à fond pour! Je ne suis pas fan des armes.
– A.-E.Lemoine: Ily a un manque de formation?
– D.Le Bars: Il n'y a pas 50 façons de ramener l'ordre et d'utiliser nos forces. On peut le faire avec des armes intermédiaires et en allant au contact. Quand on fait croire que le LBD est interdit ailleurs... Prenons un pays comme l'Allemagne. On a l'impression que tout est parfait chez eux. Ils ont mis en place des unités antiémeute. A Hambourg, ils ont eu des centaines de blessés parce qu'ils ont fait le choix d'aller au contact. La gestion du désordre sans blessure, ça n'existe pas.
– Diane Dufresne : Mauvais exemple. Ce n'est pas la police allemande qui a géré les émeutes du G20 mais la police du G20. Ce n'est pas grave. Le Parlement européen, le Conseil de l'Europe, l'ONU, ce ne sont pas des gauchistes ou des antiflics. Certains pensent que dès qu'on critique la police, on est dans la haine de la police. Pas du tout. Aujourd'hui, c'est abyssal, la crise qu'ily a entre la population et la police. Dire "on est légitime, on est républicain", c'est insuffisant. Les images, tous les samedis... Maintenant, les contrôles routiers montrent qu'ily a, pour une partie des pratiques policières, Ce problème est politique. Pendant des semaines, on a eu des déclarations martiales de C.Castaner, d'E.Macron... Aujourd'hui, on en paye les conséquences. Ily a eu un sentiment d'impunité. Ily a des policiers en roue libre dans les manifestations.
– Pierre Cohen : Ily a aussi beaucoup de violences du côté des manifestants.
– A.-E.Lemoine: A l'égard des forces de l'ordre.
– Diane Dufresne : J'en conviens. J'étudie ces questions depuis longtemps. Si on regarde historiquement... Les harpons des marins-pêcheurs en 94 à Rennes, il n'y en a pas eu.