logo Le moteur de recherche de la télé

C à vous


diffusion le mercredi 15 janvier 2020 à 0h00 sur France 5

– A.-E.Lemoine: "Le point de non-retour" a été atteint. C'est comme ça que vous présentez l'affaire dans votre magazine.
– V.Meylan: On n'avait pas encore le communiqué de la reine.
– A.-E.Lemoine: Vous avez fait un pari.
– V.Meylan: Oui, le pari qu'ils iraient au bout.
– Diane Dufresne : Je peux faire une remarque? Ça coûte un pognon de dingue, les riches!
– A.-E.Lemoine: Pour le contribuable britannique?
– Diane Dufresne : Oui. C'est dingue!
– Pierre Cohen : On dit que c'est un timbre-poste par an et par Britannique.
– A.-E.Lemoine: Merci. On accueille Maxime.
– Maxime Switek : Bonsoir. Au sommaire... S.Royal est-elle virée de son poste d'ambassadrice? En tout cas, c'est sa réponse à elle. Dans les hôpitaux, 1200 médecins pourraient démissionner. Je vous raconterai aussi l'histoire de cet agent de la propreté de Paris qui a été licencié après avoir été photographié en train de se reposer dans la rue. Voici la lettre officielle écrite par le secrétariat général du ministère des Affaires étrangères. Elle est adressée à l'ambassadrice chargée des pôles, S.Royal. Elle a publié le courrier sur son compte Facebook. On lui reproche ses déclarations récentes sur la réforme des retraites.
– Ségolène Royal : On réforme intelligemment et démocratiquement. Quand on veut tout chambouler, tout casser, quand on se croit plus intelligent que tout le monde, quelque chose ne va pas. Qu'est-ce que Jupiter va nous dire pour que le calme revienne et que les gens puissent partir en vacances? Sur le plan du fonctionnement démocratique d'un pays, c'est extravagant. On est en déficit grave de démocratie.
– Qui est responsable de la pagaille?
– Ségolène Royal : Le gouvernement. Je dis des choses qui ne font pas plaisir au pouvoir en place. Il n'est pas habitué à avoir cette opposition. Je ne suis pas la seule. Je n'ai pas voté pour avoir l'effondrement du système social, l'abandon de l'hôpital public.
– Maxime Switek : Ce genre de déclarations est incompatible avec le poste d'ambassadrice. C'est ce qu'on peut lire dans la lettre. C'est déjà ce que disait la ministre de la Transition écologique à S.Royal.