logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 17h10 sur France 2

capture
– avec un K et un G. Ce sont les initiales des familles Keller et Guérin. Elles ont dirigé la manufacture de Lunéville durant tout le XIXe siècle. Cette manufacture s'est associée à celle de Saint-Clément en 1892. Ca, c'est la marque de Lunéville-Saint-Clément. C'est un chat qu'on peut dater des années 1900.
– Xavier: Quand même.
– Helen Hessel : C'est une technique de céramique particulière, la barbotine. C'est une pâte argileuse que l'on va mouler et émailler. Ce n'est pas de la porcelaine. Il n'y a pas de kaolin dans la composition de cette pâte. Ça se rapproche plus de la faïence. C'est un petit modèle sympathique. C'est ce qu'on appelle un pichet zoomorphe. La manufacture a produit beaucoup de pichets zoomorphes autour des années 1900 avec toutes sortes d'animaux: des singes, des perroquets, des lapins, des cochons, des coqs.
– Xavier: Je me rappelle le coq de ma grand-mère.
– Sophie Davant : Ce qui est marrant, c'est d'en faire la collection.
– Helen Hessel : Il y a des collections. Il y a tout un bestiaire, une ménagerie de pichets. Ça peut parfois se vendre assez cher. Certains animaux sont un peu plus recherchés que d'autres.
capture
– Sophie Davant : Lesquels?
– Helen Hessel : Le lapin. Il peut parfois se vendre jusqu'à 1600 euros.
– Sophie Davant : Pourquoi le lapin?
– Helen Hessel : Il est plus rare. Il se trouve moins facilement. Le pichet cochon se vend autour de 600 ou 700 euros. Il y a quelques animaux qui sortent un peu de l'ordinaire.
– Xavier: Et le chat avec des yeux verts?
– Helen Hessel : Le chat ne sort pas de l'ordinaire. Il est moins recherché et moins demandé, mais ça reste un objet sympathique et collectionné par les amateurs de céramique lorraine.
– Sophie Davant : Vous l'aviez payé combien?
– Xavier: 60 euros.
– Sophie Davant : Il n'est pas impossible qu'Harold l'estime un peu plus.
– Helen Hessel : Je vais l'estimer un petit peu plus. On le voit entre 50 et 100 euros. Je coupe la poire en 2 etj'arrondis à 80 euros.
– Sophie Davant : A côté du lapin, c'est de la rigolade.
– Helen Hessel : C'est décevant. Mais là, ça me paraît correct.
capture