logo Le moteur de recherche de la télé

Imprévus


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 10h40 sur France 5

capture
– Un nouveau biscuit savoureux au coeur onctueux de Nutella. Une grande émotion née pour être partagée.
capture
– Au coeur de la Norvège, le relief des fjords s'estompe au profit d'un paysage de plaine, à perte de vue. Ce monde gelé semble hostile à toute vie. Cachée sous le manteau neigeux, la végétation attend l'arrivée du printemps, pour renaître. La faune a aussi su s'adapter à ces conditions extrêmes. C'est le territoire du dernier peuple autochtone d'Europe, Les Samis occupent la partie nord de la Norvège, de la Suède, de la Finlande et de la Russie. Ils seraient environ 85 000. La plus grosse communauté vit sur les plaines du Finnmark, le comté norvégien le plus septentrional. Ils ont nommé leur terre Sapmi. Plus tard, d'autres l'ont appelée Laponie. Mais ce nom, issu du terme suédois "lapp", signifie "porteur de haillons". Il est donc péjoratif pour les Samis. Kautokeino est l'une des 2 grandes localités samies. On y dénombre environ 3 000 habitants.
Les premiers Samis se seraient installés, en Scandinavie, lors des migrations indo- européennes de l'âge de Bronze. Ils ne portent pas de haillons mais de vifs costumes. Chaque couleur correspond à un élément de la nature. Le vert symbolise la végétation, le bleu, l'eau, le jaune, le soleil et le rouge, le feu. Ces couleurs sont sur leur drapeau. Au cours du 17e siècle, leurs croyances animistes sont mises à mal par une intense évangélisation. Et à la fin du 19e siècle, un programme de norvégianisation est mise en place par le Gouvernement central. Le same, la langue samie, est alors interdit à l'école et ce peuple est perçu comme une minorité de simples d'esprit un peu fous. Cloches. Ce n'est que dans les années 1980 et 1990 que les Samis obtiennent une reconnaissance officielle, un Parlement et des excuses tardives du roi Harald V. Aujourd'hui, le same est à nouveau enseigné et les jeunes générations se réapproprient leur culture. Le son du jo' l'k, le chant traditionnel sami, résonne en concert.
– Lors d'un jo' l'k, le chanteur évoque l'essence d'une personne, d'un animal ou d'un lieu.
capture