logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 9h10 sur France 2

–  J.Pommerat: Oui. La phrase, le mot, le silence... Tout ça sont des choses dont je suis le responsable. Un mot qui n'est pas juste, c'est une petite piqûre dans le coeur, les yeux ou l'oreille.
– Reste bien ton cul sur ta chaise et ferme ta bouche! C'est moi qui vais faire les choses comme un bonhomme. Toi, tu vas continuer ton petit boulot de merde pour faire entrer la thune à la maison. C'est tout ce que tu as à faire et moi, je vais faire le taf de la maman et je vais assumer ça comme un bonhomme jusqu'au jour où elle reviendra. J'm'en bats les couilles si, pour ça, il faut s'habiller comme une grosse meuf avec une robe de grosse meuf parce que c'est sa robe et c'est sacré. Je m'en fous. Quand je la mets, les petits ne me voient plus moi, ils la voient elle et ils me respectent.
– Tu me donnes le texte?
– Ouais.
– Je fais quoi, comme rôle?
– Tu fais le mec. Rire.
– Laurent Bignolas : C'est efficace.
– Jérôme Cassou : J.Pommerat est un être profond, un metteur en scène absolu. Il ne fallait pas mesurer plus de 1,55 m pour être choisi. Il nous propose ce que la catharsis a de puissant dans le théâtre. Il a réussi à injecter... Qui sont ces adultes? C'est le secret. Il y a un autre secret qui se cache.
– Laurent Bignolas : Merci.
– O.Schaller: Voici un festival accessible à tous, ça se passe sur le Web. C'est la 3e édition du Greenpeace Film Festival. Il y a 15 films. Il y a des sujets sur tout: les forêts, les élevages de poulets, l'Amazonie, l'agriculture... A la fin, ce sont les membres du jury qui votent, vous. Le lauréat sera diffusé partout en France. L'année dernière, c'était "Frères des arbres", un documentaire sur la déforestation en Papouasie. C'est à portée de smartphone, tablette et ordinateur. C'est en accès libre.
– Laurent Bignolas : Greenpeace doit fêter