logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 9h10 sur France 2

– Laurent Bignolas : C'est un atterrissage en douceur avec la voix de N.Jones pour accueillir Jérôme, Olivia, Olivia et Olivia! Avec laquelle des Olivia on commence? O.de Lamberterie. C'est un livre choc, "Love Me Tender". Constance Debré avait sorti un 1er livre.
– O.de Lamberterie: Ce livre parle du fait d'être mère. Avoir des enfants ne définit pas le fait d'être une mère. Ça interroge sur le fait d'être libre. Elle le fait avec beaucoup d'humour.
– Laurent Bignolas : Les papas et les enfants peuvent le lire?
– O.de Lamberterie: Tout le monde. C'est une autofiction. Elle avait commencé à nous raconter sa vie dans "Playboy". Elle continue en racontant une métamorphose. Une femme était mariée depuis 20 ans, elle a un petit garçon. Elle était avocate. Elle vient d'une famille illustre. Les Debré ont donné des ministres et des grands professeurs de médecine. Son père est un toxicomane qui a passé sa vie à se détruire. Sa mère est morte quand elle était jeune. Elle était mannequin. A 16 ans, on lui a offert une carabine. Elle dit que dans sa famille, les hommes lisaient Rimbaud et dessinaient, et les femmes conduisaient, fumaient et tiraient à la carabine.
– Laurent Bignolas : C'est un sacré geste.
– O.de Lamberterie: Absolument. Constance Debré arrive à renoncer à cette vie bourgeoise pour devenir écrivaine et aimer les femmes. Ce qu'elle a fait dans une entreprise de dépouillement. Elle vit dans 9 m2. Elle n'a plus d'argent. Elle jette ses livres. Parfois, elle est obligée de voler. Elle a gagné un peu d'argent avec le succès de son 1er livre. Elle explique à son ex-mari qu'elle aime désormais les femmes. Le divorce se passe mal. Elle fait l'expérience de la violence d'un homme et de la justice. La garde partagée va s'interrompre. Son ex-mari va demander la garde exclusive, la déchéance de son autorité parentale. Il y a une audience au cours de laquelle son mari va l'accuser d'inceste et de pédophilie sur son fils. En 1/4 d'heure, la juge va demander qu'un psychiatre fasse une expertise des parents. Elle a le droit de voir son enfant une demi-heure tous les 15 jours.