logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 7h10 sur France 2

–  Ces syndicats belges continuent de surveiller l'évolution de la grève aujourd'hui depuis leur siège en Belgique. Ils se disent même prêts à se greffer aux actions de blocage cette semaine.
– Si on constate qu'il y a une volonté de contourner le blocage des raffineries et des dépôts en France par des livraisons en Belgique, nous cherchons les moyens d'empêcher ce contournement.
– Si plusieurs syndicats belges font bloc derrière leurs syndicats partenaires français, au 41e jour de grève, la contestation tricolore divise nos voisins.
– Il faut continuer à vous battre, les gars. Il ne faut pas accepter. Tout ce que dit monsieur Macron n'est pas forcément bon. Il faut y aller.
– Chez nous, la pension est beaucoup plus tard. On a un regard un peu partagé par rapport à tout ça.
– Je pense que c'est logique en tant que citoyen de se rebeller contre ce genre de choses. Les jeunes font de plus en plus d'études tardives. C'est logique qu'ils travaillent plus longtemps aussi.
– Une logique que les Belges ont déjà intégrée. L'âge légal de départ à la retraite est fixé à 67 ans en 2030.
– Laurent Bignolas : Quelle est la situation en Belgique du côté de la réforme des retraites?
– V.Lerouge: En 2015, une loi a été votée et a repoussé l'âge de la retraite. Il y a 2 ans, on proposait d'instaurer la retraite à points. Il y a eu des manifs. Ça n'a pas fait avorter ce projet de loi, mais le gouvernement est tombé sur fond de divergences sur la question migratoire. Depuis plus d'un an, il n'y a plus de gouvernement fédéral. Il gère les affaires courantes et ne peut pas entamer des réformes.
– Laurent Bignolas : Merci. Belle journée à Bruxelles. Voici la revue de presse. Cher Patrice, bonjour.
– Patrice Romedenne : On va commencer par l'édito de L'Humanité. Il est amusant. Ce qui est dit n'est pas faux. Le journaliste cite Blaise Pascal. "Mettez-vous à genoux, remuez les lèvres..." Le journaliste a l'impression que le stratagème du retrait de l'âge pivot allait être retiré... Les journaux sont passés à autre chose. C'est visible sur le mur des unes. Vous avez le choix entre le nationalisme irakien, la colère des Iraniens, les violences policières, le recul du marché automobile....