logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le mardi 14 janvier 2020 à 2h25 sur TF1

– On dirait que tu t'es tapé ma nuit de garde.
– Je dors mal. Je cogite trop.
– A cause du boulot ?
– Non, ça va, de ce côté-là.
– Qu'est-ce qui te prend la tête ?
– C'est perso.
– Tu veux en parler ?
– Non, c'est perso, je te jure.
– C'est comme tu veux.
– Non, mais... C'est juste que je ressens des choses pour quelqu'un que j'ai jamais ressenties. Je pensais pas ressentir ça. Je suis pas sûre d'avoir besoin de ça.
– D'un autre côté, peut-être que je me fais des idées.
– Ah ouais, ça turbine sec, là-dedans.
– Ouais. Bref, laisse tomber. Même moi, je comprends pas trop. J'y vais.
– Cou rage.
– Merci.
– Et fais des micro-siestes. C'est pas mal pour récupérer. Vous avez jeté un oeil aux "Chroniques sétoises" ? C'était pour le lire, pas pour caler des chaises ou faire des ton-car. Rires Trêve de plaisanterie, j'ai l'honneur de vous présenter Rose Latour. Grande écrivaine sétoise, immense succès en librairie. Elle a vendu plus de 30 O00 exemplaires.
– 28 O00 pour être précise.
– C'est pareil. Ses romans ont été traduits en Italie, en Espagne, en Russie, au Japon, au Brésil...
– Non, c'est en cours de négociation.
– Bref, un succès éclatant. Je lui donnerais le prix Goncourt. Voire le prix Nobel.
– N'importe quoi.
– Je dis mon sentiment.
– L'écoutez pas. Il exagère.
– On a l'habitude. Il en fait toujours trop.
– Merci, Judith, mais on ne parle pas de moi. On va pouvoir passer aux questions.
– J'arrive pas à croire que votre père a été assassiné. Quel cauchemar.
– Ça me donne envie de gerber.
– Je sais, mon fils, je sais. Moi aussi. La médecine légale a terminé son travail. On va pouvoir organiser la cérémonie. Et commencer à faire notre deuil. Tout ça ne serait jamais arrivé sans cette femme.
– Faut que t'arrêtes avec Flore, maman.
– Non, j'arrêterai pas. Heureusement que je la tiens à l'écart de la cérémonie.
– Tu veux lui interdire de venir ?
– Tu imagines cette femme se pavaner à l'enterrement ?
– Elle a le droit de lui dire au revoir. 'Et Pourquoi ? Elle nous a privés de lui. C'est à cause d'elle, tout ça.
– Maman, elle y est pour rien.
– Elle a détruit notre famille.